"Pass culturel" de 500 euros pour tous les jeunes de 18 ans : en Italie, comment marche la proposition de Macron ?

"Pass culturel" de 500 euros pour tous les jeunes de 18 ans : en Italie, comment marche la proposition de Macron ?

MADE IN ITALIE - Le candidat à la présidentielle a proposé ce vendredi la création d'un "pass culturel" pour les jeunes, à savoir 500 euros dont ils bénéficieraient à 18 ans pour acheter des livres ou aller au théâtre. Une offre mise en place l'an passé par l'ex-chef du gouvernement italien Matteo Renzi.

Permettre aux jeunes d'accéder davantage à la culture : c'est la promesse d'Emmanuel Macron. Le candidat de "En marche", qui a dévoilé une première salve de propositions en la matière ce vendredi sur France Culture, a en effet proposé la création d'un "pass culturel" pour ceux qui atteignent leur majorité. Une idée piquée à Matteo Renzi, l'ex-chef du gouvernement italien.

"Le jour de vos 18 ans, vous avez 500 euros pour pouvoir acheter des livres, accéder à des contenus culturels, sur d’ailleurs une plateforme qui sera gérée par le ministère", a précisé Emmanuel Macron. L'objectif de la mesure ? "Reconnaître le fait que vous devez faire votre chemin dans la culture. Et c’est le jeune, c’est l’individu, qui est responsable du choix qui sera le sien." Côté financement, l'ancien ministre de l'Economie a déjà une petite idée : "Ces 500 euros seront financés par l’Etat, pour une partie très minoritaire, par les diffuseurs, et par les GAFA (les géants du web, ndlr)."

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Lire aussi

"C’est ce qu’a fait l’Italie et ça marche formidablement"

Si Emmanuel Macron évoque un "pass culturel", difficile de ne pas y voir une référence à la "carte culture" annoncée en novembre 2015 par Matteo Renzi. "C’est ce qu’a fait l’Italie et ça marche formidablement", reconnaît d'ailleurs d'emblée lui-même le candidat à la présidentielle. A une différence près : le gouvernement italien avait créé cette carte en revendiquant un but tout autre, celui de lutter contre le terrorisme. "Ils détruisent les statues, nous voulons les casques bleus de la culture. Ils brûlent les livres, nous sommes ceux des bibliothèques. Ils imaginent la terreur, nous répondons avec la culture", avait expliqué Matteo Renzi en dévoilant cette mesure, quelques jours après les attentats de Paris.

Depuis l'an dernier chez nos voisins transalpins donc, chaque jeune - qu'il soit italien ou étranger avec un permis de séjour -fêtant ses 18 ans bénéficie d'un bonus de 500 euros à dépenser dans l'acquisition de biens et services culturels. Dans le détail pour la toucher, il suffit de se rendre dans les bureaux de postes ou de télécharger sur son smartphone "18app", une application spécialement conçue pour cette initiative. Une application qui permet d'accéder à une liste élaborée de livres, CD, pièces de théâtre, concerts ou encore expositions. La liste exclut cependant les ordinateurs, les tablettes, la musique et les films en streaming… Au total, 570.000 jeunes environ ont été concernés par cette mesure en 2016, qui a coûté près de 300 millions d'euros à l'Etat italien.

En vidéo

Au Liban, Emmanuel Macron cherche à se donner une stature présidentielle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter