Pays-Bas : de nouvelles manifestations violentes à La Haye contre les mesures sanitaires

Pays-Bas : de nouvelles manifestations violentes à La Haye contre les mesures sanitaires

PANDÉMIE - Les manifestations contre les restrictions sanitaires ont de nouveau tourné à l'émeute samedi soir aux Pays-Bas, notamment à La Haye où plusieurs policiers ont été blessés. 19 personnes ont été interpellées.

La fronde contre les restrictions sanitaires au Pays-Bas a tourné une nouvelle fois aux émeutes. Au lendemain d'une "orgie de violence", des manifestations ont été émaillées de violences, notamment à La Haye où plusieurs policiers ont été blessés dans des heurts avec les manifestants. La police néerlandaise a annoncé dimanche avoir arrêté 19 personnes.

Samedi en début de journée, les manifestations avaient pourtant commencé dans le calme dans plusieurs villes du pays, comme à Amsterdam ou à Breda (sud) où un millier de personnes ont défilé en portant des pancartes disant "Non au confinement". Mais la situation s'est rapidement tendue : à La Haye, où siège le gouvernement néerlandais, des policiers en tenue anti-émeute ont chargé des groupes de manifestants qui leur jetaient des pierres et des objets divers dans un quartier populaire, et ont utilisé un canon à eau pour éteindre des vélos en feu à une intersection très fréquentée. Cinq policiers ont été blessés et au moins sept personnes arrêtées.

Lire aussi

Déjà 51 interpellations vendredi à Rotterdam

Des violences ont également éclaté à Urk, petite ville protestante du centre du pays, et dans plusieurs localités de la province du Limbourg (sud). Deux matches de football ont par ailleurs été interrompus plusieurs minutes à Alkmaar (ouest) et Almelo (est) par des supporters frustrés par le huis clos imposé dans le cadre de la lutte anti-Covid, selon les médias locaux.

Vendredi soir, une manifestation avait déjà viré au chaos dans le centre de Rotterdam, avec trois manifestants blessés par des tirs de la police et 51 personnes arrêtées. Sur la cinquantaine de personnes arrêtées, la  moitié étaient mineures et les émeutiers venaient de différentes régions du pays, a indiqué la police, qui était toujours à la recherche d'autres suspects.

À l'origine de ces tensions : le retour de mesures strictes aux Pays-Bas. Ces derniers ont réintroduit la semaine dernière un confinement partiel pour faire face à une flambée de cas de Covid-19, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20h00. Le gouvernement projette désormais d'interdire certains lieux aux non-vaccinés, dont les bars et les restaurants, pour tenter d'enrayer la vague de contaminations. Plus de 21.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés vendredi aux Pays-Bas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.