Pays-Bas : les suspects de l'attaque contre le journaliste comparaissent

La police néerlandaise à proximité du lieu où un journaliste a été atteint par des tirs d'arme à feu.

ENQUÊTE - Deux hommes soupçonnés d'avoir tiré mardi soir à Amsterdam sur le journaliste d'investigation Peter R. de Vries ont brièvement comparu ce vendredi devant la justice néerlandaise.

 "Il existe actuellement suffisamment d'objections et de motifs pour maintenir les deux hommes en détention provisoire", a estimé ce vendredi le tribunal du district d'Amsterdam dans un communiqué. Les deux hommes soupçonnés d'avoir tiré mardi soir à Amsterdam sur le journaliste d'investigation Peter R. de Vries ont brièvement comparu ce vendredi devant la justice néerlandaise. Le juge d'instruction a prolongé de deux semaines la détention provisoire des deux suspects, identifiés par les médias nationaux comme étant Kamil E., un ressortissant polonais de 35 ans résidant à Maurik (centre), et Delano G., un habitant âgé de 21 ans de Rotterdam.

Les deux suspects ont été interpellés dans une voiture sur une autoroute près de La Haye mardi soir. Selon les médias néerlandais, Kamil E. a conduit la voiture pendant leur fuite après l'attaque, tandis que Delano G. a appuyé sur la gâchette. 

Peter R. de Vries toujours dans un état critique

Mardi vers 19h30, le journaliste d'investigation de 64 ans a été visés par des tirs dans une rue du centre-ville d'Amsterdam alors qu'il sortait du studio d'un talk-show dont il était l'invité. Des témoins ont entendu cinq coups de feu et vu que la victime avait reçu une balle dans la tête, a rapporté la télévision publique NOS. L'homme est toujours dans un état critique. L'attaque a suscité de nombreuses réactions de journalistes et de personnalités politiques, y compris au-delà des frontières des Pays-Bas. Vendredi, à l'initiative d'un groupe de citoyens, 4000 roses ont été déposées sur la célèbre place du Dam à Amsterdam.

Le journaliste et présentateur de télévision est une personnalité connue, aux Pays-Bas, pour son rôle dans plusieurs affaires criminelles. Il est régulièrement apparu en tant que porte-parole de victimes ou dans le cercle proche de témoins-clé et a reçu plusieurs menaces de mort au cours de sa carrière. Il s'est d'abord fait connaître par ses reportages sur l'enlèvement du baron de la bière Freddy Heineken dans les années 1980. Fervent défenseur de la justice, il est également régulièrement apparu en tant que porte-parole de victimes ou dans le cercle proche de témoins-clés dans des affaires criminelles.

Lire aussi

Depuis l'année dernière, il est le conseiller et confident du témoin-clé à charge dans le procès de Ridouan Taghi, qualifié avant son arrestation, en 2019 à Dubaï, de criminel le plus recherché des Pays-Bas notamment pour une importante affaire de drogue. En septembre 2019, l'avocat de ce témoin-clé avait été abattu à Amsterdam. "Nous n’en sommes pas sûrs, mais nous sommes assez convaincus que l’attaque a un rapport avec le travail consultatif que Monsieur de Vries a accompli pour ce que nous appelons le témoin-clé d’une grande affaire mafieuse", a déclaré à l'AFP Thomas Bruning, le secrétaire général de l'association des journalistes néerlandais. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Covid-19 : l'anxiété des Français atteint un niveau proche de celui du premier confinement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.