Un Français soupçonné d’abus sexuels sur 300 mineurs arrêté en Indonésie

Un Français soupçonné d’abus sexuels sur 300 mineurs arrêté en Indonésie
International

JAKARTA - Un retraité français a été arrêté à Jakarta en raison de soupçons d'abus sexuels sur plus de 300 mineurs. L'homme de 65 ans risque la peine capitale.

Un retraité français soupçonné d'abus sexuels sur plus de 300 mineurs a été arrêté à Jakarta. Il risque risque une lourde peine de prison, voire la peine capitale, ont annoncé les autorités indonésiennes ce jeudi. La police indonésienne a arrêté l'homme âgé de 65 ans fin juin dans un hôtel de la capitale indonésienne avec deux jeunes filles mineures dans sa chambre.

Le Français originaire de la région parisienne avait installé un studio dans sa chambre d'hôtel. "Il attirait les mineurs en leur offrant de travailler comme modèles", a indiqué le chef de la police de Jakarta Nana Sudjana à des  journalistes jeudi. "Ceux qui acceptaient des rapports sexuels étaient payés entre 250.000 et un million de roupies (entre 10 et 60 euros). Et ceux qui refusaient étaient battus par le suspect", a-t-il ajouté.

Depuis cinq ans, il multipliait les voyages en Indonésie

Le Français risque une lourde peine de prison, et jusqu'à la peine de mort, selon la police, s'il est condamné pour une série d'accusations tombant sous le coup de la loi indonésienne sur la protection des enfants. La police a précisé avoir trouvé des vidéos ou photos de plus de 300 mineurs âgés entre 10 et 17 ans sur son ordinateur et le soupçonne d'avoir filmé ses abus sexuels.

Lire aussi

Le retraité était en Indonésie avec un visa de touriste et s'est rendu dans le pays d'Asie du Sud-Est à plusieurs reprises au cours des cinq dernières années. Selon le réseau ECPAT International qui lutte contre l'exploitation sexuelle des mineurs, quelque 70.000 enfants sont victimes de ces crimes chaque année en Indonésie.

Le mois dernier, Russ Medlin, un Americain en fuite recherché pour une vaste escroquerie à la cryptomonnaie, a été arrêté à Jakarta pour des accusations d'agressions sexuelles sur mineures.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent