États-Unis : la Virginie devient le premier Etat sudiste à abolir la peine capitale

États-Unis : la Virginie devient le premier Etat sudiste à abolir la peine capitale

AVANCÉE - Lundi, la Virginie est devenue le premier État sudiste à voter la suppression de la peine de mort, alors qu'elle détient le record du plus grand nombre d'exécutions avec près de 1400. Il s'agit du 23e État à abolir la peine capitale.

C'est une première pour un État sudiste. Lundi, les démocrates ont voté en faveur de la suppression de la peine de mort dans l’État de Virginie, indiquant que la peine de mort avait été appliquée "de manière disproportionnée aux personnes de couleur, aux malades mentaux et aux personnes pauvres". Dans cet État, elle a longtemps été appliquée en majorité aux personnes de couleur, avec 73 Afro-Américains exécutés entre 1900 et 1969 pour viol, tentative de viol ou vol, contre aucun Blanc.

Cette décision est en grande partie due au gouverneur démocrate de Virginie, Ralph Nordham, qui a depuis longtemps indiqué qu’il signerait en faveur d’un projet de loi abolissant la peine de mort sur le plan local.  Au Sénat, le projet de loi a été adopté grâce à 22 votes pour, face à 16 votes contre. À la Chambre, le texte a quant à lui fait l’objet de 57 votes en sa faveur, contre 43 à son encontre. Il s’agit du 23e État américain à abolir la peine de mort.  Les démocrates ont notamment pu compter sur le soutien d’une élue républicaine au Sénat et de deux élus républicains à la Chambre de l’État. 

Lire aussi

Record du nombre d'exécutions

La Virginie est le territoire américain qui a enregistré le plus grand nombre d'exécutions, avec un total de 1391 hommes et femmes exécutés, selon le Centre d'information sur la peine de mort (DPIC). Depuis 1976 et le rétablissement de la peine de mort par la Cour Suprême, elle était le deuxième État totalisant le plus d’exécutions, avec 113 applications, derrière le Texas, qui en compte 570.

La dernière exécution en Virginie remontait à juillet 2017, avec celle de William Morva, condamné pour deux meurtres en 2006. Deux hommes étaient toujours dans le couloir de la mort avant le vote de la suppression de la peine capitale : Anthony Juniper, condamné pour les meurtres de son ex-petite amie, deux de ses enfants et son frère en 2004, et Thomas Porter, condamné en 2005 pour le meurtre d’un policier de Norfolk. Les deux condamnés doivent voir leurs peines transformées en peine de prison à vie sans libération conditionnelle.

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Après une campagne électrique et la défaite de Trump, plongez dans l’ère Biden avec Magali Barthès, spécialiste des questions internationales sur LCI et ses invités.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - La Moselle classée en zone à haut risque par l'Allemagne : la France opposée à une "quasi-fermeture de la frontière"

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter