Pendant que son père recevait Xi Jinping, la fille de Donald Trump étendait ses activités commerciales en Chine

International
BUSINESS - Alors que Donald Trump a reçu au début du mois le président chinois Xi Jinping dans son club de luxe floridien de Mar-a-Lago, la société de sa fille, Ivanka, gagne du terrain en Chine. Le 6 avril dernier, soit le même jour que le fameux dîner entre Trump et son homologue chinois, Pékin a donné son feu vert provisoire à la commercialisation de trois de ses marques, selon CNN.

Alors que Donald Trump a reçu au début du mois le président chinois Xi Jinping dans son club de luxe floridien de Mar-a-Lago, la société d'Ivanka Trump gagne encore et toujours du terrain en Chine. Le 6 avril dernier, soit le jour-même où Trump dînait avec son homologue chinois, Pékin a donné son feu vert provisoire à la commercialisation de trois marques de la société de la fille du président américain, selon des documents examinés par CNN. Cela concernerait des bijoux, des services de spa et des sacs.


Selon l’enquête du media américain, la société d’Ivanka Trump détiendrait déjà 16 marques déposées dans l’Empire du milieu. Deux autres marques de sacs auraient également obtenu l’approbation provisoire du gouvernement chinois les 20 février et 6 mars dernier. La totalité de l’empire Trump ne serait pas en reste. La Chine aurait ainsi accordé son approbation préliminaire pour 35 marques dans des domaines comme l'exploitation minière ou encore la construction plus tôt cette année.

Une augmentation de 40% des ventes en Chine au premier trimestre 2017

Du côté de la société d’Ivanka Trump, les dirigeants affirment que tout ceci fait partie du cours normal des négociations commerciales. Abigail Klem, la présidente de Ivanka Trump Marks LLC, a déclaré à CNN, via un communiqué ce mardi, que le dépôt des marques commerciales était très important, en particulier dans les "régions où l'atteinte à la marque est connue". Si elle a démissionné de la direction de la société, Ivanka Trump détient toujours cette dernière et fait souvent office de "vitrine" pour ses marques, portant de nombreux vêtements et accessoires issus de ses collections. Au premier trimestre de 2017, les ventes de produits de la société d'Ivanka Trump ont augmenté de 40 % en Chine.


Proche conseillère de son père et régulièrement présente non loin du bureau ovale de la Maison Blanche, Ivanka Trump ne devrait pas se mêler des affaires commerciales du gouvernement selon son avocat Jamie Gorelick, interrogé par CNN, évitant ainsi d’éventuels conflits d’intérêt. Elle devrait se concentrer sur la question de la place des femmes en entreprise et celle de l'éducation des enfants.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter