Pérou : le parlement nomme un nouveau président, le troisième en une semaine

Âgé de 76 ans, le député Francisco Sagasti devient  le nouveau président par intérim au Pérou, ce lundi 16 novembre.

INTERIM - La destitution de l'ex-président, Martin Vizcarra, a provoqué une crise politique au Pérou. Son remplaçant, Francisco Sagasti, espère pouvoir apaiser les tensions dans le pays.

Le  pouvoir péruvien a encore changé de visage. Le député centriste de 76 ans, Francisco Sagasti, a été choisi pour prendre les rênes de ce pays d'Amérique du Sud. Le septuagénaire dirigera le pays par intérim jusqu'à la présidentielle prévue en avril 2021. C'est le troisième président péruvien en une semaine, résultat d'une crise politique qui a éclaté dans le pays  à la suite de la destitution de l'ex chef d'Etat, Martin Vizcarra.

Au pouvoir depuis juin 2018, Martin Vizcarra a été destitué par le Parlement sur des soupçons de corruption le 9 novembre dernier. L'Assemblée n’en était pas à son premier coup d'essai car elle avait déjà fait une tentative en septembre dernier. Cette fois-ci, les parlementaires ont réussi leur coup. Sur fond d’accusations de pots-de-vin présumés, le chef de l’Etat a dû quitter le pouvoir et laisser la place à l’ex-président du Parlement, Manuel Merino, qui partira quelques jours plus tard sous la pression des manifestants. 

Les partisans de Martin Vizcarra dénoncent un "coup d’Etat"

Pour protester contre sa destitution, de nombreux jeunes sont descendus dans les rues de Lima et ailleurs dans le pays. Alors que ces manifestations étaient pacifiques, elles ont été sévèrement réprimées dans la capitale. Plusieurs personnes ont été blessées et trois morts sont à déplorer.

Les Péruviens n’acceptent pas le départ de ce président plutôt populaire dans le pays. Les partisans de Martin Vizcarra accusent le parlement d’avoir réalisé un "coup d’Etat" et ne comprennent pas pourquoi les parlementaires n’ont pas attendu la prochaine élection présidentielle prévue avril 2021. 

Francisco Sagasti pourra-t-il résoudre cette impasse politique ? L'élection de Francisco Sagasti est "le scénario idéal" pour surmonter la crise politique car il a été "l'un de ceux qui ont voté contre la destitution de Vizcarra", veut croire l'ex-président de Transparency international, José Carlos Ugaz. Affaire à suivre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 nouveaux cas mardi, la barre des 50.000 morts franchie

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter