Personnes transgenres : Trump marque des points dans "la guerre des toilettes"

Personnes transgenres : Trump marque des points dans "la guerre des toilettes"

ETATS-UNIS - Les militants américains des droits des personnes transgenres ont essuyé lundi un revers judiciaire, la Cour suprême renvoyant en appel une affaire emblématique en raison de la nouvelle politique de Donald Trump sur le sujet.

Trump va-t-il gagner la "guerre des toilettes" ? Emblématique de la lutte pour les droits des transgenres, ce dossier qui concerne l'accès aux W.C. dans les écoles et les universités pourrait tourner à l'avantage de la nouvelle administration. En cause : un renvoi en appel annoncé ce lundi par la Cour suprême, véritable pied de nez à l'administration Obama.

L'ancien gouvernement dirigé par Barack Obama avait en effet émis une circulaire fédérale demandant au système public de l'éducation de permettre aux élèves d'utiliser les W.C. et les vestiaires sportifs selon le sexe auquel ils s'identifiaient, et non selon leur sexe de naissance. Or, la nouvelle administration du président Trump a annulé le mois dernier ces directives : l'ultra-conservateur ministre de la Justice Jeff Sessions a obtenu gain de cause face à sa collègue de l'Education, Betsy DeVos. 

Lire aussi

"Déçue"

Lundi, la Cour suprême a donc annulé le jugement d'une cour d'appel qui avait jugé qu'un adolescent nommé Gavin Grimm, né de sexe féminin mais qui s'identifiait comme un garçon, pouvait utiliser les toilettes pour hommes de son lycée dans l'Etat de Virginie. Une décision prise au grand dam de l'ACLU : la grande organisation de défense des libertés, qui soutient Gavin Grimm, s'est dite "déçue". Elle a promis de "poursuivre le combat" en faveur des transgenres. "C'est un détour, pas une sortie de route", a commenté de son côté Joshua Block, l'avocat de l'adolescent.

Malgré l'optimisme de ce dernier, le dossier pourrait tourner au camouflet pour les défenseurs des droits. Et pour cause : même si elle est renvoyée sans examen à cette même cour d'appel, l'affaire pourrait ensuite revenir devant la Cour suprême. Une Cour qui devrait bientôt pencher du côté conservateur. L'institution est en effet actuellement divisée entre quatre juges conservateurs et quatre progressistes. Le neuvième et dernier siège de l'institution doit revenir à Neil Gorsuch, un magistrat très à droite nommé le 31 janvier par Donald Trump, une fois qu'il sera confirmé par le Sénat.

Lire aussi

En vidéo

États-Unis : Obama prend position dans la "bataille des toilettes" pour les étudiants transgenres

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter