Un touriste tué par une tribu isolée sur une île au large de la Thaïlande

International
DirectLCI
FAIT DIVERS - Le 16 novembre dernier, un touriste américain de 27 ans a été encerclé et est mort sous les flèches des membres d'une tribu isolée sur une des îles d'Andaman-et-Nicobar. Une enquête a été ouverte par la police de l'Etat indien.

L'aventure a tourné au drame pour cet Américain de 27 ans. John Chau, ressortissant américain de 27 ans, a été tué par les flèches d'une tribu autochtone située sur une île indienne d'Andaman-et-Nicobar, archipel indien du golfe du Bengale. La police locale a indiqué à l'AFP que l'homme avait tenté d'approcher illégalement cette communauté coupée de la civilisation et hostile au monde moderne.

Une communauté estimée à 150 personnes

Le 16 novembre dernier, ce dernier a été encerclé puis tué par une série de flèches à peine arrivé sur l'île de North Sentinel, après avoir demandé à des pêcheurs de l'escorter jusqu'à ce lieu avant de finir le trajet seul. "Il a été attaqué avec des flèches mais il a continué à marcher. Les pêcheurs ont vu les tribaux nouer une corde autour de son cou et traîner son corps", a poursuivi une source anonyme de la police, qui précise que les pêcheurs "ont pris peur et se sont enfuis mais ils sont revenus le matin suivant et ont trouvé son corps sur la plage."


Cette communauté est plus connue sur le nom des chasseurs-cueilleurs des Sentinelles, estimée à 150 personnes. Elle est également connue pour s'attaquer systématiquement au moindre intrus posant le pied sur leur petite île de la mer d'Andaman. Ainsi, toute tentative d'approche ou de prise de contact depuis l'extérieur a, la plupart du temps, abouti à des rejets violents de la part des Sentinelles. L'Etat indien des Andaman-et-Nicobar a même interdit d'approcher cette tribu à moins de cinq kilomètres.

Une enquête pour meurtre ouverte

La police indienne a ouvert une enquête pour meurtre et sept pêcheurs ont été arrêtés en lien avec ce dossier. La presse locale indique que des pêcheurs ont prévenu "un religieux" de la principale ville de la région, Port Blair, qui a annoncé la triste nouvelle puis alerté la famille de la victime aux États-Unis. 

John Chau se trouvait aux Andaman avec un visa touriste et avait effectué plusieurs voyages dans ces îles par le passé. "Il avait essayé d'atteindre  Sentinel le 14 novembre mais n'y était pas parvenu. Deux jours après, il y est allé très préparé. Il a laissé l'embarcation à mi-chemin et a pris un canoë par lui-même jusqu'à l'île", a décrit à l'AFP l'une des sources policières.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter