Pharmaceutique, transport aérien, automobile : les premiers grands perdants de la crise du coronavirus

Pharmaceutique, transport aérien, automobile : les premiers grands perdants de la crise du coronavirus
International

Toute L'info sur

24H Pujadas

ECONOMIE - Usines fermées, compagnies d'aviation à l'arrêt, ports en stagnation, chute du tourisme... les effets de l'épidémie du coronavirus en Chine commencent à se faire sentir sur l'activité économique mondiale. L'Empire du milieu étant l'usine du monde, certains secteurs sont instantanément touchés.

L'aviation, l'industrie, les médicaments, le transports, le tourisme... L'épidémie de coronavirus qui sévit en Chine depuis plusieurs semaines fait déjà des dégâts visibles sur de nombreux secteurs de l'économie partout dans le monde. Pour certaines entreprises, la crise est instantanée. 

Angoisse pour le transport aérien

Les compagnies aériennes sont en première ligne. Pour Air France, les effets de la crise se sont ainsi immédiatement faits ressentir, rapporte une note interne révélée par Les Echos. Conséquences de la propagation du virus : gels immédiat des embauches, plus de voyage, plus de réception, plus de recours à des consultants, campagne de promotion suspendues ou reportées...

Le manque à gagner pour les compagnies aériennes a d'ores et déjà atteint 30 milliards de dollars en 2020, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui redoute la "première baisse mondiale" des réservations depuis 2008-2009. 

L'industrie au ralenti

De nombreux secteurs de l'industrie sont également touchés, comme Danone, qui réalise 10% de son chiffre d’affaires en Chine, son deuxième marché à l'international. Le groupe enregistre ainsi une perte sèche de 100 millions d'euros sur les ventes du premier trimestre, qui ne s'est pas encore achevé.

Bruno Lemaire, ministre de l‘Economie et des finance, résume ainsi la situation : les chaînes d’approvisionnement sont "tout simplement coupées". "Beaucoup de ports chinois ne tournent pas ou sont au ralenti", précise-t-il. De la même manière, les chaînes d'assemblages de téléphone sont rompues, et certains fournisseurs ne sont plus capables de fournir leurs produits. Et, lorsqu’ils le sont, loi de l'offre et de la demande oblige, les prix augmentent considérablement. Apple estime que sa production va chuter de 10%.

L'approvisionnement en médicaments vers l'Europe affecté

Renaud annonce quant à elle la suspension de la production de son usine sud-coréenne, en raison d’une pénurie de certains composants venus de Chine. 

La Chine est aussi le fournisseur principal de l'Europe pour les principes de ses médicaments les plus utilisés. Elle produit 80 à 95% de ses principes actifs. Les effets de l'épidémie se font aussi sentir sur ce secteur, particulièrement sensible.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent