Philippines : une bombe à l'origine de l'explosion sur le marché de Davoa

International
EXPLOSION - Une explosion vendredi soir dans un quartier animé de Davao, la plus grande ville du sud des Philippines, a fait au moins 10 morts et une soixantaine de blessés, a annoncé la police. Le porte-parole de la présidence a indiqué qu'il s'agissait d'une bombe.

Une explosion a fait au moins dix morts et une soixantaine de blessés sur un marché de Davao, dans le sud des Philippines, ville du président Rodrigo Duterte, a annoncé la porte-parole de la police municipale, Catherine dela Rey. Le président Rodrigo Duterte, maire de cette ville de deux millions d'habitants pendant près de deux décennies, s'y trouvait ce vendredi. Après l'explosion, il s'est rendu "au bureau de police de Davao pour être tenu au courant de la situation", a déclaré son fils, et vice-maire de la ville, Paolo Duterte.


L'explosion a eu lieu peu avant 23 heures locales dans un marché animé où les gens dinaient, à proximité d'un hôtel prisé par les touristes et les hommes d'affaires, qui n'a pas été touché. 

Un engin explosif improvisé

"Nous avons retrouvé des éclats provenant d'un engin explosif improvisé", a déclaré un porte-parole de la présidence, Martin Andanar, à la radio DZMM. Quant aux auteurs de l'attentat, il a évoqué la possible piste de trafiquants de drogue ou d'activistes islamistes, ajoutant : "beaucoup sont en colère contre notre président et notre gouvernement". "Nous n'excluons pas la possibilité qu'ils puissent être responsables, mais il est trop tôt pour spéculer", a-t-il encore ajouté. Près des lieux de l'explosion, des corps étaient mêlés aux débris de tables en plastique et de chaises.


Par le passé, Davao a été le théâtre d'attaques meurtrières de la part de militants islamistes ou des rebelles communistes. Davao se situe sur l'île méridionale de Mindanao, où des séparatistes musulmans mènent depuis des décennies une rébellion armée qui a fait plus de 120.000 morts. Les rebelles communistes, en lutte armée également depuis 1968, sont présents dans les zones rurales près de Davao.



Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter