Philippines : un attentat à la bombe fait au moins 14 morts

DirectLCI
Au moins 14 personnes sont décédées vendredi 2 septembre à Davao, plus grande ville du sud des Philippines, dans un attentat à la bombe.



Le président Rodrigo Duterte a qualifié le massacre de "terroriste". Un attentat à la bombe a fait au moins 14 morts et 67 blessés sur un marché qui se tenait à Davao, au sud du pays, vendredi. Dans une déclaration, le chef de l'Etat a attribué la paternité de l'attaque au groupe Abou Sayyaf. 


L'armée philippine se bat contre cette organisation terroriste islamiste, considérée comme proche d'Al-Qaïda, avec le soutien des militaires américains. "Je suis obligé de donner davantange de pouvoir à l'armée. Ce n'est pas la loi martiale, mais j'invite dorénavant les forces armées des Philippines, les militaires et la police a diriger le pays en adéquation avec mes directives, dès maintenant", a notamment affirmé le président Duterte à la presse. 



"Comme une affaire de terrorisme"

Après s'être rendu sur les lieux de l'attentat, Roberto Duterte a aussi fait savoir que l'enquête sera menée "comme une affaire de terrorisme". L'actuelle maire de Davao - qui n'est autre que la fille du président, Sara Duterte - a indiqué que "le cabinet du président" a "confirmé qu'il s'agit de représailles d'Abou Sayyaf"."Personne n'a encore revendiqué cet acte, mais nous ne pouvons que conclure qu'il a été commis par le groupe terroriste Abou Sayyaf, qui a encaissé de nombreuses pertes à Jolo au cours des dernières semaines", a pour sa part indiqué le ministre de la Défense Delfin Lorenzana. 







Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter