Philippines : un otage canadien décapité par les islamistes d'Abu Sayyaf

Philippines : un otage canadien décapité par les islamistes d'Abu Sayyaf
International

PHILIPPINES – Un retraité canadien, enlevé en septembre dernier avec trois autres personnes, a été exécuté par les membres du groupe islamiste philippin Abu Sayyaf. Sa tête a été retrouvée lundi 25 avril.

John Ridsdel avait été enlevé il y a sept mois. Ce retraité canadien a été exécuté par ses ravisseurs, les islamistes philippins d'Abu Sayyaf. Sa tête a été retrouvée ce lundi devant la mairie de Jolo, une île montagneuse située à l'extrême sud des Philippines, place forte du groupe islamiste.

Une menace mis à exécution

John Ridsdel avait été enlevé le 21 septembre dernier avec trois autres personnes à bord d'un yacht dans la marina d'un complexe hôtelier près de Davao, la grande ville de l'île méridionale de Mindanao. Les trois autres détenus sont le Canadien Robert Hall, sa petite amie Marites Flor et le manager norvégien du complexe hôtelier, Khartan Sekkingstad.

Six semaines après les enlèvements, les ravisseurs avaient publié une vidéo des otages, réclamant 21 millions de dollars pour la libération de chaque otage. Dans la vidéo la plus récente, John Ridsdel expliquait qu'il serait tué le 25 avril si une rançon de 6,4 millions de dollars n'était pas versée. La tête de la victime a été jetée devant la mairie de Jolo par deux personnes circulant à moto quelques heures après l'expiration de l'ultimatum, a rapporté la police.

Et les deux autres otages ?

L'incertitude plane toujours sur le sort des autres otages. Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué que son gouvernement "ne communiquerait aucune information pouvant compromettre les efforts en cours" pour libérer le Canadien toujours détenu. Côté philippin, on assure qu'"il n'y aura aucun relâchement des efforts (…) afin de neutraliser ces éléments criminels", selon un communiqué diffusé par la police locale.

Le groupe Abu Sayyaf a été créé dans les années 1990, dans le contexte d'insurrection séparatiste qui a fait plus de 100.000 morts depuis les années 1970 dans le sud de ce pays. Financé à l'origine par un membre de la famille du leader d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, le groupe a aujourd'hui prêté allégeance à l'organisation Etat islamique. Selon les autorités, le groupe terroriste détiendrait plus de 20 otages, dont 18 matelots indonésiens et malaisiens enlevés récemment près du sud de l'archipel et un ornithologue néerlandais enlevé en 2012.

A LIRE AUSSI >> Daech affirme avoir décapité son otage croate

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent