PHOTOS - Déchirantes images d'une arrivée de migrants sur une île grecque

International

TENSION - L'arrivée massive de migrants se poursuit sur les îles grecques situées en face de la Turquie. La situation est particulièrement préoccupante sur l'île de Kos, où des hommes et femmes survivent dans des conditions dramatiques et cherchent à s'enregistrer auprès des autorités locales.

L'île grecque de Kos, en mer Egée, s'est transformée en un immense centre de rétention, débordée par l'afflux de réfugiés originaires de Syrie et d'Afghanistan. Pour faire face à cette vague de migrants, quarante policiers des forces anti-émeute grecques (MAT) sont arrivés mardi soir, après un appel à l'aide du maire de l'île qui a averti que "le sang risquait de couler". Environ 250 hommes vont également être envoyés sur les autres îles de l'est de la mer Egée pour aider à gérer la situation. Autre espoir : un bateau pouvant héberger jusqu'à 2500 personnes et assurer leur prise en charge administrative va être envoyé "immédiatement" à Kos, a annoncé le gouvernement grec, critiqué pour son inaction.

Des conditions d'accueil déplorables

Selon le maire de Kos, Giorgos Kiritsis , la situation reste "tendue" en raison du grand nombre de personnes en attente d'être enregistrées. Plus de 7000 hommes, femmes, enfants se trouvent sur l'île de 33.000 habitants, selon lui. Le stade et le gymnase de la ville ont été réquisitionnés pour enregistrer les nouveaux arrivants. La plupart des migrants y ont déménagé leur campement de fortune, démontant les tentes installées le long des artères du port de l'île, une ville très touristique sans aucune structure d'accueil de réfugiés.

À LIRE AUSSI
>> Reportage : le lycée Jean-Quarré, un toit et une trêve pour les migrants
>> Migrants évacués à Paris : "Je garde l’espoir de jours meilleurs"

Lire et commenter