Plainte de Greta Thunberg : pourquoi la Chine ou les Etats-Unis, parmi les plus gros pollueurs mondiaux, ne sont pas visés ?

International

URGENCE CLIMATIQUE - Seize jeunes, dont Greta Thunberg, ont annoncé lundi 24 septembre, une nouvelle offensive, sur le terrain juridique cette fois. Ils ont présenté une plainte officielle historique au Comité des droits de l'enfant des Nations unies pour protester contre le manque d'action des gouvernements face à la crise climatique, estimant que leurs "droits sont violés et reniés".

Le combat pour l'urgence climatique emmené par Greta Thunberg et Alexandria Villasenor n'est pas prêt de s'arrêter. Ce lundi 24 septembre à New York, seize jeunes ont annoncé déposer plainte au Comité des droits de l'enfant des Nations unies, estimant que "l'échec des Etats membres à faire face à la crise climatique constitue une violation des droits de l'enfant", indique l'Unicef. 

Toujours selon l'organisation, la plainte "a pour objectif de motiver l'action urgente nécessaire pour lutter contre le réchauffement au niveau mondial et atténuer les effets de la crise climatique". Aussi, "ils exhortent l'organisme indépendant à ordonner aux États membres de prendre des mesures pour protéger les enfants des effets dévastateurs du changement climatique". Cette plainte vise notamment l'Argentine, le Brésil, la Turquie mais aussi l'Allemagne et la France. 

"Les cinq pays visés par la plainte (...) figurent parmi les grands pollueurs de la planète, et sont influents au sein du club des pays riches du G20. Ce qui leur a valu d'être épinglés, plutôt que les Etats-Unis, la Chine ou l'Inde"- Michael Hausfeld, avocat

Concrètement, cette plainte inédite déposée par 16 jeunes, âgés de 8 à 17 ans et venus de 12 pays, a été établie avec l'aide du cabinet international d'avocats Hausfeld et la bénédiction de l'Unicef. Pourtant, les pays les plus polluants que sont la Chine et les Etats-Unis, parmi les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre au monde, ne sont pas visés par cette plainte... Pourquoi ? 

"Les cinq pays visés par la plainte font partie de ces 44, figurent parmi les grands pollueurs de la planète, et sont influents au sein du club des pays riches du G20. Ce qui leur a valu d'être épinglés, plutôt que les Etats-Unis, la Chine ou l'Inde, plus gros émetteurs au monde, qui eux n'ont pas ratifié ce protocole, indique Michael Hausfeld. "De vieux pays industriels comme la France et l'Allemagne sont responsables d'une large part historique des émissions, même si aujourd'hui ils ne sont pas les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre", a justifié le cabinet Hausfeld. 

Voir aussi

D'après l'Unicef, cette plainte a été déposée auprès du Comité des droits de l'enfant "en vertu du Troisième Protocole facultatif se rapportant à la Convention internationale des droits de l'enfant". "Le Comité surveille l'application de la Convention relative aux droits de l'enfant , qui protège les droits fondamentaux des enfants dans le monde. La convention a été signée par tous les pays du monde, à l'exception des États-Unis", indique le cabinet Hausfeld. 

Une disposition spécifique permet ainsi aux enfants et aux adultes "en leur nom", de faire appel directement à l'aide des Nations unies si un pays ayant ratifié le Protocole ne fournit pas un recours en cas de violation des droits. De fait, les 44 pays ayant ratifié ce protocole "optionnel" s'engagent en principe à les respecter, a expliqué Michael Hausfeld à l'AFP. Si tel n'était pas le cas, des recommandations doivent être faites aux Etats visés par la plainte. 

Les Etats-Unis et la Chine parmi les plus gros pollueurs

Cela fait quelques années maintenant que les scientifiques alertent à propos des effets du gaz à effet de serre sur le changement climatique. Jusqu'en 2005, ce sont les Etats-Unis qui étaient les plus gros émetteurs de CO² devant la Chine mais la tendance s'est inversée l'année suivante. Depuis 2006,  la Chine est sur la plus haute marche du podiums des pollueurs. Selon le Global Carbon Atlas, en 2017, le pays a émis 9839 megatonnes de CO² et les Etats-Unis, 5270 megatonnes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter