Plus d'un mois après l'attentat contre le bus de Dortmund, Marc Bartra a fait son retour en vainqueur

Plus d'un mois après l'attentat contre le bus de Dortmund, Marc Bartra a fait son retour en vainqueur

TRAUMATISME - Près de cinq semaines après l'attaque du bus du Borussia Dortmund, le 11 avril, dans laquelle il a été blessé au bras droit, le défenseur espagnol Marc Bartra est revenu sur le terrain, ce samedi soir, pour une victoire qui a envoyé son club en Ligue des champions.

L'explosion des trois bombes lui avait fracturé un os du bras. Cinq semaines après l'attentat dont son équipe de football a fait l'objet, le joueur de Dortmund Marc Bartra a fait ce samedi soir son grand retour sur le terrain. L'entraîneur Thomas Tuchel avait décidé de faire appel à son défenseur central  pour un match décisif, le dernier de la saison, que le Borussia devait absolument remporter s'il voulait prendre la troisième place du championnat et se qualifier directement pour la phase de poules de Ligue des champions. C'est chose faite, avec un match remporté 4-3, où Marc Bartra aura tenu sa place les 90 minutes, et qui garantit au club sa place en Ligue des champions la saison prochaine.

Bartra a séjourné plusieurs jours à l'hôpital après l'attentat du 11 avril survenu lorsque sont équipe partait disputer un quart de finale  de Ligue des champions contre Monaco. Avec un policier à moto accompagnant le bus, il fut la principale victime de ces explosions désormais élucidées. "C’étaient les 15 minutes les plus longues de ma vie", avait-il expliqué quelques jours après, toujours traumatisé.  "Aujourd'hui, j'ai reçu à l'hôpital la visite qui me rend le plus heureux", avait encore écrit l’ancien Barcelonais sur Instagram, accompagné d’une photo le montrant sur son lit d’hôpital, le bras plâtré et recevant la visite de sa femme et sa petite fille.  

Lire aussi

Hoy he vuelto a recibir en el hospital la visita que más feliz me hace. Ellas son mi todo, la razón por la que lucho para superar siempre los obstáculos y este ha sido el peor de mi vida, una experiencia que no desearía a nadie en este mundo. El dolor, el pánico y la incerteza de no saber lo que estaba pasando, ni cuánto tiempo duraría... fueron los 15 minutos más largos y duros de mi vida. A todo esto os quiero decir, que creo que el shock de estos días va disminuyendo cada vez más y a la vez se suman las ganas de vivir, de luchar, de trabajar, de reír, de llorar, de sentir, de querer, de creer, de jugar, de entrenar, de seguir disfrutando de mi gente, seres queridos, compañeros, de mi pasión, de defender, de oler el césped como hago antes de que empiece el partido y motivarme. De ver las gradas llenas de personas que aman nuestra profesión, gente buena que sólo quiere que le hagamos sentir emociones para olvidarse del mundo y sobre todo de este mundo en el que vivimos, cada vez más loco. Lo único que pido, LO ÚNICO, es que vivamos TODOS en paz y dejemos atrás las guerras. Estos días cuando me miro la muñeca, hinchada y malherida, sabéis qué siento? Orgullo. La miro orgulloso pensando en que todo el daño que querían hacernos el martes, se quedó en esto. Gracias a los doctores, enfermeras, fisioterapeutas y personas que me ayudan a recuperar y que la muñeca quede perfecta. A las miles y miles de personas, medios, organizaciones de todo tipo, el BVB y compañeros, que me habéis hecho llegar vuestro apoyo y cariño. Por pequeño que sea, me ha llenado increíblemente de fuerzas para seguir SIEMPRE adelante. Necesitaba escribir y desahogarme y así zanjar todo para ya solo pensar en ponerme al 100% lo más pronto posible! Un saludo muy grande! Marc 💛

Une publication partagée par Marc Bartra (@marcbartra) le

Dans son long message, l'international ibérique a ainsi fait le récit de l'attaque, partagé entre douleur et angoisse : "La douleur, la panique et l'incertitude de ne pas savoir ce qui se passait, et combien de temps ça allait durer."  Opéré d'une fracture du radius et soigné pour des coupures au bras causées par des éclats de verre, l'Espagnol revient de loin. L'auteur présumé de l'attentat, lui, a été arrêté : il avait spéculé sur une chute des actions en bourse du Borussia et voulait décimer l'équipe pour faire chuter  les cours.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

"C'était un héros" : la veuve de Maxime Blasco, caporal-chef tué au Mali, témoigne

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.