Plusieurs séismes dans le centre de l'Italie, un mort

Plusieurs séismes dans le centre de l'Italie, un mort
International
DirectLCI
SECOUSSES - Quatre puissants séismes, d'une magnitude égale ou supérieure à 5,2, se sont produits ce mercredi matin dans la province de l'Aquila et ont été ressentis jusqu'à Rome. Un homme de 82 ans est mort dans l'effondrement du toit d'un bâtiment agricole.

L’Italie et l’Aquila de nouveau frappées. Ce mercredi matin vers 10h25, quatre puissants séismes, d'une magnitude égale ou supérieure à 5,2,  ont frappé cette zone déjà touchée par une série de séismes plus puissants en août et en octobre. La région est en plus actuellement sous la neige. Depuis une dizaine de jours, d'importantes chutes paralysent le secteur. Mardi 17 janvier, l'hôpital de campagne provisoire composé de modules gonflables à Amatrice s’est même écroulé.


Très peu de dégâts sont à signaler - seul le clocher de l'église Saint-Augustin à Amatrice s'est effondré - mais un homme de 82 ans est mort dans l'effondrement du toit d'un bâtiment agricole, fragilisé par le poids de la neige et par le séisme, ont fait savoir les pompiers.


Ces derniers ont, par ailleurs, annoncé avoir sorti une femme et un enfant vivants des décombres d'un gîte à plusieurs dizaine de kilomètres à l'est des épicentres des secousses principales. En état d'hypothermie, la mère et son fils devaient être évacués par hélicoptère mais de fortes bourrasques de neige ont obligé les secours à poursuivre l'évacuation par la route. 

Jusqu'à Rome

Les secousses ont été ressenties jusqu’à Rome. Dans la matinée, le métro de Rome a même dû être évacué comme l'a confirmé la régie de transports romaine. Les écoles ont demandé à leurs élèves de sortir des bâtiments. La situation est revenue à la normale dans la capitale mais l'armée a été appelée en renfort pour atteindre les localités isolées par les chutes de neige qui se sont battues sur certaines parties des régions du Latium, des Marches et des Abruzzes, a déclaré le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni.

Les trois premières secousses, les plus fortes (mesurant 5,3, 5,7 et 5,6), se sont produites entre 10h25 et 11h2. La dernière a été mesurée à 5,2, selon le centre américain de veille géologique (USGS). L'Institut national de géophysique et vulcanologie (INGV) a expliqué que ces secousses étaient liées au même système de failles ayant provoqué le séisme du 24 août, qui a fait plus de

230 morts dans la seule localité d'Amatrice. 


Selon la Croix Rouge italienne, des dizaines de personnes, isolées dans des hameaux de la zone, sont coupées du monde à cause de la neige et des secousses. Et dans tout le centre de la péninsule, 130.000 foyers restent privés d'électricité.


"Je ne sais pas si on a fait quelque chose de mal, je me le demande depuis hier. 1,5 à 2 mètres de neige et maintenant aussi le tremblement de terre. Que dire ? Je n'ai plus de mots", a déclaré à la télévision le maire d'Amatrice, Sergio Pirozzi.

"Nous essayons de nous relever, tant de sacrifices, puis la secousse du 30 octobre, puis des chutes de neige comme on n'en avait pas vu depuis 50 ans, les températures les plus basses depuis 25 ans, tout d'un seul coup", a-t-il ajouté.


Outre le métro de Rome, la société des chemins de fer italiens a suspendu provisoirement plusieurs lignes dans la région, remplacées par des bus le temps d'effectuer les contrôles nécessaires sur les voies. Mais la neige rend les opérations difficiles.

Une zone particulièrement touchée

Pour Gianluca Valsensise, sismologue à l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV), le risque d'un nouveau

séisme de même magnitude, dans la même région, demeure élevé. Les différentes secousses de mercredi auraient pu se traduire par un seul tremblement de terre de magnitude 6 ou plus, selon Valsensise. "L'écorce terrestre a, pour une raison ou une autre, choisi de se morceler".


En tout, on a dénombré 10 secousses de plus de 4,0 dans un rayon de dix kilomètres autour d'Amatrice, et des dizaines

d'autres de moindre magnitude ont été enregistrées.

En vidéo

Italie: de nombreux morts dans un hôtel touché par une avalanche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter