Le musée d'Auschwitz demande à Amazon de retirer de son site des décorations de Noël polémiques

Le musée d'Auschwitz demande à Amazon de retirer de son site des décorations de Noël polémiques

HISTOIRE - Le musée d’Auschwitz-Birkenau a découvert qu’Amazon commercialisait des décorations de Noël ou décapsuleurs à l’image du camp de concentration. Il a demandé au géant américain de les supprimer de son site.

"Vendre des 'décorations de Noël' avec des images d'Auschwitz ne semble pas approprié", a déclaré le musée d'Auschwitz-Birkenau sur Twitter après la découverte d'objets à l'effigie du camp nazi sur le site d'Amazon. "Auschwitz sur un ouvre-bouteille, c'est plutôt troublant et irrespectueux", a-t-il ajouté. 

Toujours via le réseau social, le lieu de mémoire a demandé au géant américain de les retirer de la vente. Sur les captures d'écran publiées par le musée, on peut découvrir des décorations de Noël à suspendre dans le sapin ou encore des décapsuleurs ornés d'images du camp de concentration, où plus d'un million de juifs de toute l'Europe et 100.000 non-juifs ont été assassinés. 

Lire aussi

Après ce premier message publié en anglais, le musée a indiqué qu'apparemment Amazon avait déjà enlevé les produits critiqués. Mais dans un troisième, il a expliqué en avoir encore découvert d'autres, notamment un tapis de souris informatique et une nouvelle décoration de Noël en céramique montrant un wagon de chemin de fer utilisé pour transporter les juifs vers les chambres à gaz.

Fcheng, le vendeur qui commercialisait les objets épinglés, est spécialisé dans la vente de décorations de Noël en céramique à l'effigie de nombreux monuments. Ce lundi matin, via les mots clés "Fcheng poland", il n'était plus possible de trouver les objets incriminés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

Emeutes en Martinique : un cap franchi dans la violence

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.