Télévision, tribunaux, présidentielle 2024... Quel avenir pour Donald Trump ?

Télévision, tribunaux, présidentielle 2024... Quel avenir pour Donald Trump ?

QUESTIONS - Battu par le démocrate Joe Biden, le président sortant Donald Trump refuse pour le moment de reconnaître sa défaite, même si cette dernière ne fait guère de doute. Outre-Atlantique, beaucoup s'interrogent sur le futur du président sortant. Télévision, politique voire retraite, que va choisir Donald Trump ?

Et maintenant ? Après quatre ans au pouvoir, Donald Trump va céder son poste de président des Etats-Unis au démocrate Joe Biden, bien que le président sortant n’ait pas encore reconnu sa défaite. Le 20 janvier prochain, le Républicain passera la main et retournera donc à la vie civile. Mais quelle sera sa vie après avoir été l’un des hommes les plus puissants du monde ?

Toute l'info sur

L'Amérique se choisit Joe Biden et Kamala Harris

Un retour à la télévision ?

Plusieurs options s’offrent à lui. Avant d’entrer en politique, Donald Trump a endossé plusieurs costumes et pourrait notamment être tenté de faire son retour dans le monde de la télévision. Co-producteur et présentateur de 2004 à 2015 de l’émission "The Apprentice" dans laquelle sa fameuse punchline "You’re fired" a traumatisé d’innombrables candidats, le milliardaire a indiqué à plusieurs reprises durant son mandat vouloir une alternative à Fox News, pas assez trumpiste à son goût.

Les téléspectateurs "veulent une alternative maintenant. Et moi aussi !", tweetait-il il y a quelques mois. Reste à savoir s’il voudra lancer cette offensive à partir d’une feuille blanche ou s’il voudra s’appuyer sur des chaînes existantes "amies", telles que One America News et NewsMax TV.

Devant les tribunaux ?

Autre perspective beaucoup moins reluisante, celle de passer par la case tribunal. En effet, Donald Trump est visé par deux enquêtes à New York qui pourraient lui valoir des poursuites. Il est notamment dans le viseur du procureur de Manhattan, Cyrus Vance, dans une procédure pénale concernant des possibles faits de fraude fiscale, d'escroquerie à l'assurance et manipulations comptables.

La seconde affaire est, quant à elle, civile, et a été lancée par la procureure de l'Etat de New York, Letitia James. Cette dernière cherche à déterminer si la Trump Organization a menti sur la taille de ses actifs pour obtenir des prêts et des avantages fiscaux. Outre ces deux affaires, d’autres procédures pourraient refaire surface une fois son mandat terminé.

La présidentielle de 2024 en ligne de mire ?

Malgré la défaite face à Joe Biden, Donald Trump n’a pas reçu la claque que beaucoup d’observateurs prédisaient. Le président sortant a récolté 69,5 millions de voix, soit davantage que Barack Obama en 2008. Ainsi, l’homme de 74 ans pourrait continuer à jouer un rôle majeur au sein du parti républicain dans les années à venir, et préparer son retour pour l’élection présidentielle de 2024.

Rien n'empêche en effet Trump de tenter sa chance dans quatre ans. Dans l’histoire des Etats-Unis, un seul président a réussi cette performance : Grover Cleveland. Elu 22e président des Etats-Unis en 1884, il fut battu en 1888 avant d’être de nouveau élu en 1892, devenant le 24e président des Etats-Unis. Reste à savoir si le parti républicain voudra continuer à être le "Trump Party" ou s’il voudra tourner la page.

Pour Mick Mulvaney, l'un de ses anciens directeurs de cabinet, la perspective de voir Trump rester dans le paysage politique est plus qu'envisageable. "Je m'attends clairement à ce que le président reste impliqué en politique et je pense qu'il fera partie des gens qui seront probablement candidats en 2024", a-t-il déclaré jeudi dernier au Irish Times.

Lire aussi

L'heure de la retraite ?

Donald Trump pourrait aussi tout simplement décider de prendre le large et se faire oublier. Sur le ton de l’humour, le futur ex-président avait évoqué il y a quelques mois la possibilité d'un road trip avec sa femme Melania Trump : "Peut-être que j'irai à New York par la route avec la Première dame. Je pense que je vais acheter un camping-car et voyager avec la Première dame".

Lors d'un meeting en Pennsylvanie il y a quelques jours, Trump en avait aussi profité pour faire une autre déclaration surprenante, à propos des camions garés à distance : "Jolis camions ! Vous pensez que je pourrais grimper dans l'un d'eux et filer ? J'adorerais ça, juste conduire et tailler la route?" Enfin, lors d'un déplacement à The Villages, la plus grande communauté de retraités en Floride, il avait évoqué une option plus paisible : "Je vais déménager dans The Villages. Ce n'est pas une mauvaise idée. Elle me plaît même beaucoup !".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 11.000 contaminations ces dernières 24 heures, la baisse se poursuit

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Lire et commenter