Portugal : le gouvernement de droite renversé onze jours après son arrivée

Portugal : le gouvernement de droite renversé onze jours après son arrivée

DirectLCI
AUSTÉRITÉ - L'ensemble de la gauche portugaise, majoritaire au Parlement, a voté une motion rejetant le programme du gouvernement de droite, provoquant sa démission à peine onze jours après son entrée en fonctions.

Renversé… onze jours après son arrivée. Mardi, l'ensemble de la gauche portugaise, majoritaire au Parlement, a voté une motion rejetant le programme du gouvernement de droite, provoquant sa démission à peine onze jours après son entrée en fonctions.

Le bon élève de l'austérité en turbulence

Fort d'une alliance inédite avec la gauche antilibérale, le Parti socialiste aspire à former le prochain gouvernement. L'objectif ? Mettre un terme à la politique de rigueur budgétaire mise en œuvre depuis 2011 par la coalition de droite, pourtant arrivée en tête des élections législatives du 4 octobre .

Longtemps considéré comme l'élève modèle de la zone euro prompt à appliquer la rigueur budgétaire réclamée par Bruxelles, le Portugal est entré à nouveau dans une zone de turbulences, un an et demi après sa sortie d'un plan de sauvetage financier.

Le gouvernement le plus éphémère de l'histoire du Portugal

"Si la confiance des investisseurs se brise, la menace d'une banqueroute redevient réelle", avait lancé lors du débat à l'Assemblée, la ministre des Finances Maria Luis Albuquerque, agitant le spectre d'un retour de la troïka des créanciers (UE-BCE-UE) en cas d'arrivée au pouvoir de la gauche. "Le Portugal a besoin d'une autre politique et aura une autre politique", lui a rétorqué Mario Centeno, auteur du programme économique du PS, tout en réitérant qu'un éventuel gouvernement socialiste "honorera tous les engagements européens" du pays.

A peine onze jours après son entrée en fonctions, le gouvernement de Passos Coelho, 51 ans, restera donc dans l'histoire comme l'exécutif le plus éphémère du Portugal. Victorieuse aux élections législatives du 4 octobre avec 38,6% des voix, la coalition de droite a toutefois perdu sa majorité absolue au sein d'un Parlement dominé par la gauche emmenée par le Parti socialiste, arrivé deuxième avec 32,3% des voix.

EN SAVOIR + >> Portugal : la droite devance l'opposition socialiste pour les législatives

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter