Portugal : une tombola pour lutter contre la fraude fiscale

Portugal : une tombola pour lutter contre la fraude fiscale

International
DirectLCI
LOTERIE – Une drôle de tombola va démarrer en avril au Portugal. Pour y participer, il suffira d'adresser au fisc les factures récupérées auprès des commerçants. Une opération lancée par le gouvernement pour lutter contre la fraude fiscale.

Une loterie pour lutter contre la fraude fiscale. Toujours dans une situation financière précaire, le Portugal a validé jeudi en Conseil des ministres une initiative originale pour lutter contre l'économie parallèle, qui représenterait aujourd'hui plus d'un quart du Pib du pays. Autant de recettes fiscales qui échappent à l'Etat portugais contraint de prendre des mesures drastiques pour réduire ses dépenses et limiter le dérapage de la dette. A ce titre, le Parlement portugais a adopté vendredi le budget 2014 qui prévoit de nouvelles coupes dans le régime de retraites.

Dans ces conditions, le gouvernement a décidé de mettre en place une tombola dont la participation est conditionnée à l'envoi de facture sur lesquelles figure le numéro d’identification fiscale (NIF) du commerçant. Une manière d'inciter, à travers le client, les commerçants à déclarer leurs ventes.

Une opération de 10 millions d'euros

Pour assurer le succès d'une opération déjà testée au Brésil, en Slovaquie ou encore à Taïwan, le gouvernement parie sur l’engouement des Portugais pour les jeux de hasard. Mais cela ne suffit pas. Encore faut-il que le lot soit attractif. En l’occurrence, les participants aux "factures de la chance" pourront gagner chaque semaine une voiture haut de gamme. Pour financer l'opération, le gouvernement a inscrit une dépense de 10 millions d’euros dans le budget qui vient d'être voté. Une somme qu'il escompte largement récupérer grâce aux rentrées fiscales provoquées par la participation à sa loterie.

Du petit café dans un bar au voyage de luxe, en passant par la facture au supermarché ou la réparation de sa voiture, la plupart des factures donneront accès à la tombola et ce, indépendamment de leurs montants.

Cette opération s’inscrit dans la continuité d'autres mesures anti-fraude. L'amnistie partielle accordée aux contribuables n'étant pas en règle avec le fisc a ainsi permis à l'Etat portugais de récupérer la coquette somme de 1,25 milliard d'euros l'an dernier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter