Pour dénoncer le non-respect du confinement à Gaza, le député Meyer Habib relaie une vidéo de 2017

Meyer Habib, député de la huitième circonscription des Français établis hors de France.

À LA LOUPE – Le député des Français de l'étranger a critiqué le manque de respect des consignes de confinement à Gaza. Il a étayé son propos de deux images, dont une datée de plus de deux ans. L'élu et son équipe assurent qu'ils la pensaient récente et plaident la bonne foi.

Début avril, près de la moitié de la population mondiale était confinée. Selon les estimations, 3 milliards de personnes étaient invitées à rester chez elles. En France bien sûr, mais aussi en Palestine, ou les autorités ont mis en place une série de mesures pour éviter la propagation du Covid-19. Des mesures pas suffisamment respectées aux yeux de Meyer Habib, député de la huitième circonscription des Français établis hors de France, une zone qui comprend notamment la Turquie, Israël et les Territoires palestiniens. 

Il y a quelques jours, l'élu postait sur son compte Twitter deux images, représentant à ses yeux des dérives observées à Gaza. On y voit l'intérieur d'une mosquée, bondée lors d'un prêche, mais aussi une plage sur laquelle se massent des dizaines de personnes. "L'UE octroie 71 millions aux Palestiniens pour lutter contre le Covid-19. Solidarité humanitaire oblige ! Ok.", indiquait-il. Pour autant, "Il faudrait peut-être qu'ils commencent à respecter le confinement et gestes barrières !", estimait Meyer Habib.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Une vidéo datée de 2017

Contrairement à ce qu'a indiqué le député, la première image (dans la mosquée), n'est pas récente. Si la capture d'écran relayée sur son compte porte la mention "en direct", laissant penser à une retransmission au grand public sur les réseaux sociaux, il s'agit en réalité d'une image tirée d'une vidéo déjà ancienne.

La séquence a bien été tournée dans une mosquée de Gaza, mais pas durant le confinement. Lorsque l'on en remonte la trace, on découvre une vidéo hébergée sur YouTube le 9 novembre 2017, et postée par un certain "Cheikh Ghassan Al Shourbagy", muezzin de la mosquée gazaouie al-Shuhada. Cet homme, à en croire un "centre d'information palestinien", est un orateur reconnu, dont les prêches sont d'ailleurs téléchargeables en ligne par les internautes au format MP3 en tapant son nom. Cette notoriété explique sans doute les quelque 12 millions de vues comptabilisées sur la vidéo dont Meyer Habib a partagé une capture.

Lire aussi

Contactée, l'équipe du député indique que cette image a été relayée récemment, et qu'aucune mention d'une mise en ligne antérieure n'était mentionnée. "Nous ne sommes pas journalistes, et nous avons publié de bonne foi des images apparues en mars et avril 2020. En aucun cas il était mentionné 2017 sur les publications visées. Comme vous l'imaginez, nous n'avons évidemment pas mené une enquête en amont", indique l'entourage de Meyer Habib.

Un tel rassemblement semblait à première vue surprenant, car les autorités palestiniennes ont interdit les rassemblements religieux. Les mosquées, comme les écoles, sont fermées. La population est quant à elle priée de rester confinée. 

La photo d'une plage bondée est bien authentique

Le tweet du député n'est qu'à moitié trompeur. En effet, la photo d'une plage à Gaza a bien été prise en période de confinement. C'est sur le compte "Gaza Now" que l'élu indique l'avoir découverte, postée le 4 avril. La version relayée par Meyer Habib est néanmoins retaillée, amputée de la partie inférieure du cliché. Une découpe qui a permis de supprimer le logo apposé par son auteur.

La photo d'origine mentionne ainsi Mohamed H. Masri, photographe qui poste des images de Gaza via son compte Instagram et à qui l'on doit le cliché (accompagné d'un second, de la même série) repris par le député français le 3 avril. La légende indique qu'il s'agit de "photos du bord de mer de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza", prises "au temps du corona". Des recherches dans les archives de l'AFP permettent de confirmer cette localisation, comme en témoigne l'image suivante, prise en 2018 par un photojournaliste de l'agence. 

Dans son tweet, Meyer Habib a donc effectué une confusion partielle, partageant une capture hors contexte aux côtés d'une photo réellement prise durant le confinement. Aujourd'hui, "après l'ensemble des critiques qui ont été faites, le confinement est bien plus respecté" à Gaza, indique l'équipe du député, "et nous nous en réjouissons". Les conditions de vie y demeurent néanmoins très difficiles, comme en a témoigné France 24 à travers une émission spéciale

Dans ce reportage, des habitants de Gaz interrogés par la chaîne indiquent que le confinement s'avère éprouvant, en raison notamment d'un accès restreint à l'électricité, et qu'il est difficile de le respecter à la lettre. Les échanges avec d'autres familles et des amis, habituels dans ces territoires où les divertissements sont rares et où la densité de population est considérable, sont aujourd'hui réduits au strict minimum. Face au manque de moyens dont dispose la Palestine, les autorités ont en effet pris des mesures de précaution assez drastiques. " Les Palestiniens "ont agi très rapidement et ont vraiment pris la gestion de la crise avec le plus grand sérieux", a ainsi estimé Gerald Rockenschaub, chef du bureau palestinien de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : forte hausse des hospitalisations, près de 6000 malades en réanimation

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Logement : vous pouvez faire résilier le bail de votre voisin en cas de fortes nuisances

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

Ukraine : le déploiement de troupes russes à la frontière est "le plus massif jamais enregistré"

Lire et commenter