L'Etat de Washington va porter plainte contre le décret anti-immigration de Donald Trump

LUTTE - Alors que des milliers de personnes s'élèvent contre Donald Trump après la signature d'un décret anti-immigration, le ministre de la Justice de l'Etat de Washington va porter plainte contre la décision du président américain.

La signature d’un décret anti-immigration par Donald Trump vendredi dernier continue à faire des vagues. La décision a été condamnée unanimement à travers le monde mais aussi aux États-Unis. Depuis deux jours, les Américains manifestent devant les principaux aéroports pour demander le retrait de ce décret présidentiel. 

La lutte s’organise aussi au niveau juridique

Bob Ferguson, l'attorney general (ministre de la Justice) de l’État de Washington, dans le Nord-Ouest des États-Unis, a annoncé ce lundi son intention de porter plainte devant la justice fédérale contre le décret pris par Donald Trump. Une décision qui fait de l'exécutif de Seattle le premier du pays à prendre une telle initiative.


Plusieurs autres procédures judiciaires ont été engagées à travers le pays pour rendre ce décret caduc. Dès samedi, deux juges ont, dans des décisions séparées, suspendu le décret promulgué par Donald Trump.

Les entreprises Amazon et Expedia se joignent à la lutte

Lors d’une conférence téléphonique, Bob Ferguson a aussi précisé que plusieurs entreprises dont Amazon, dont le siège social est à Seattle, et Expedia s’associeront à ce recours devant la cour fédérale de Seatlle.


Les grandes entreprises high-tech ont fait part de leur consternation suite à la signature du décret. Les PDG d’Apple, Facebook, Tesla, Netflix, notamment, ont dénoncé tour à tour ce décret qui pourrait menacer un grand nombre de leurs salariés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter