Pour lutter contre le terrorisme, Donald Trump veut ficher les musulmans

Pour lutter contre le terrorisme, Donald Trump veut ficher les musulmans
International

PRIMAIRES - Le milliardaire Donald Trump, en pleine campagne des primaires républicaines, a estimé jeudi soir qu'il fallait créer une base de données recensant tous les musulmans américains afin de protéger le pays du terrorisme.

Donald Trump ne relâche pas la pression sur les musulmans américains. Le millionnaire, qui fait la course en tête dans la campagne des primaires républicaines, a une nouvelle fois appelé à des mesures draconiennes pour protéger le territoire américain. Dans une interview accordée à Yahoo!, ensuite répétés pour la chaîne de télévision MSNBC, il explique être prêt à des mesures "inimaginables il y a un an" afin de lutter contre de potentiels terroristes.

Accepter des réfugiés syriens, "du suicide"

Concrètement, "The Donald" assure être ouvert à l'idée d'une base de données sur laquelle seraient enregistrés tous les musulmans vivant aux Etats-Unis, voire même la création d'une forme d'identification spécifique qui recenserait leur foi. "Nous allons devoir nous intéresser aux mosquées. Nous allons devoir nous y intéresser très, très minutieusement", a-t-il encore ajouté, avant de répéter qu'il ne fallait à aucun prix laisser des réfugiés syriens entrer dans le pays. "C'est du suicide. J'appelle ça le Cheval de Troie", a-t-il martelé .

Evidemment, ses propos, aux relents de Seconde Guerre mondiale, n'ont pas manqué de faire réagir les internautes, déjà bien échauffés par ses nombreuses déclarations outrancières sur les Mexicains, le port d'armes, ses rivaux des primaires, etc. Comme ce soldat du corps des marines, qui montre sa carte de soldat en la présentant comme sa carte d'identité spécifique.

A LIRE AUSSI
>>
Le pire du pire de Donald Trump
>>
Après Paris, Daech menace d'attaquer New York
>> EN DIRECT - Le suivi des événements
>> Notre dossier avec les dernières actualités sur les attentats à Paris

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Allemagne : Angela Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines dès lundi

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent