Pour rejoindre l'Etat islamique, un Israélien serait entré en Syrie en parapente

Pour rejoindre l'Etat islamique, un Israélien serait entré en Syrie en parapente
International

PROCHE-ORIENT - Un Arabe israélien s'est rendu en Syrie en parapente le 23 octobre dernier, a rapporté l'armée israélienne. L'homme âgé de 23 ans s'était radicalisé en 2014 selon sa famille et est suspecté d'avoir rejoint le groupe Etat islamique.

L'homme a été aperçu pénétrant sur le territoire syrien en parapente le 23 octobre dernier. En fin de journée, "un poste de surveillance a repéré un civil israélien en train de pénétrer en parapente en territoire syrien", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué, précisant que des "investigations préliminaires" avaient indiqué "que ce civil est un résident de Jaljulia", une ville située au nord-est de Tel Aviv en Israël.

Suspecté par les médias israéliens d'être entré clandestinement en Syrie pour rejoindre les rangs de combattants du groupe État islamique, le parapentiste de 23 ans n'a pas encore été retrouvé. Selon l'armée israélienne, il aurait pris son envol depuis les collines du plateau du Golan en Israël et n'aurait pas été capturé par la Brigade des martyrs de Yarmouk, un groupe proche de Daech et actif dans le sud du pays où il s'est posé.

Il est était issu d'une famille laïque

Selon le journal Haaretz, le père du jeune homme aurait reçu un appel téléphonique une heure après que le parapentiste ait été aperçu dans le ciel syrien, lui disant : "Votre fils est OK, il est avec nous, ne vous inquiétez pas". Le parapentiste serait issu d'une famille laïque mais ce serait radicalisé en 2014 selon The Times of Israël. Faik Odeh, le maire de Jaljulia, a indiqué que sa famille n’était pas connue dans le village pour avoir des opinions radicales. "Ils ne sont pas considérés comme des nationalistes, il s’agit d’une famille tranquille", a-t-il ajouté.

D'importants moyens militaires ont été déployés sur le plateau du Golan samedi soir et une opération de renseignement a été mise en place pour déterminer l'identité du parapentiste afin de remonter jusqu'à sa famille, a expliqué Moti Almoz, un porte-parole de Tsahal. "Certaines opérations ont été effectuées pendant la nuit et le service de sécurité de Shin Bet mène l’enquête. Si cette histoire est avérée, nous devrons décider des prochaines mesures à prendre mais, d’un point de vue militaire, cela n’est plus considéré comme une situation problématique", a-t-il indiqué.

Près de 45 Arabes israéliens auraient rejoint le groupe terroriste en Syrie, selon la sécurité intérieure israélienne (Shin Beth), qui précise tout de même que leur voyage s'est toujours opéré par la Turquie. L'armée israélienne a par ailleurs indiqué qu'il s'agissait du premier passage de frontière de la sorte, pour rallier la Syrie depuis l'Israël.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent