Pourquoi l'Ukraine est au bord de la faillite

Pourquoi l'Ukraine est au bord de la faillite

International
DirectLCI
ZOOM – La crise ukrainienne a éclos sur fond de difficultés économiques. Aujourd'hui, le pays frôle le défaut de paiement. Dans ce contexte, d'âpres négociations devraient s'ouvrir entre les futurs créanciers de Kiev.

"L'Ukraine est en train de s'enfoncer dans le précipice, elle est au bord du défaut de paiement". L'alerte a été déclenchée dimanche par le nouveau président par intérim Olexandre Tourtchinov, qui estime avoir besoin de 35 milliards de dollars d'aide sur deux ans pour sortir le pays du gouffre financier. Une situation économique catastrophique héritée de la crise, qui n'a fait que catalyser la gestion hasardeuse du pays.


Plongée dans une grave récession après la chute de l'empire soviétique, l'Ukraine avait pourtant su tirer partie des multiples atouts de son territoire à partir des années 2000, portant sa croissance à une moyenne de 7% grâce à la consommation intérieure, l'investissement et la production industrielle.

La hryvnia en chute libre

Mais à l'instar des économies d'Europe de l'ouest, la crise a fauché la croissance ukrainienne, jusqu'à plonger le PIB à -15% en 2009. Dès 2008, le pays a donc fait appel au FMI pour passer la tempête financière. Placé sous perfusion depuis, l'Ukraine a dû, dans un premier temps, soutenir son secteur bancaire mais n'a pas suffisamment réduit ses dépenses comme le demandait le FMI - fin 2012, ces dernières atteignaient en effet plus de 50% du PIB. Conséquence : le FMI a suspendu le plan d'aide de près de 30 milliards de dollars accordé entre 2008 et 2010.

C'est dans ces conditions que Kiev s'est successivement tourné vers l'Union européenne et la Russie pour obtenir un soutien urgent, au risque de plonger le pays dans une crise majeure, opposant pro-européens, qui dénoncent notamment la corruption dans le pays, et pro-russes.

Des négociations sous haute tension

A l'issue de trois mois d'opposition violente, la situation économique ukrainienne apparaît exsangue. Tous les indices sont dans le rouge. La hryvnia, la devise nationale, a notamment chuté d'environ 12% depuis septembre. La note de l'Ukraine a été progressivement dégradée par les agences de notation pour atteindre un niveau proche du défaut de paiement aujourd'hui, confirmant les estimations du président Tourtchinov.

Endetté et en crise, l'Ukraine n'est donc plus maître de son destin. L'appui dont elle va nécessairement avoir besoin devrait faire l'objet d'âpres négociations entre une opposition pro-européenne désormais aux affaires et la Russie, qui absorbe 25% des exportations ukrainiennes et représente 32% des importations du pays.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter