Poussée à la démission après avoir critiqué les filles Obama

Poussée à la démission après avoir critiqué les filles Obama

DirectLCI
ETATS-UNIS - Une attachée de presse a dû démissionner lundi après avoir fustigé le "manque de classe" des filles du président sur Facebook.

On ne touche pas aux filles Obama. Une attachée de presse d'un représentant républicain en a fait l'amère expérience après avoir vivement critiqué les enfants du président. Elizabeth Lauten était jusqu'à mercredi dernier inconnue du grand public. Mais, en publiant un message sur Facebook fustigeant le "manque de classe" de Sasha, 13 ans, et Malia Obama, 16 ans, aux côtés de leur père lors de la traditionnelle "grâce" accordée à une dinde pour la fête de Thanksgiving, la jeune femme de 31 ans est devenue la bête noire des Etats-Unis.

"Essayez de montrer un peu de classe"

"Chères Sasha et Malia, je sais que vous êtes en plein dans l'adolescence, mais vous faites partie de la famille présidentielle, essayez de montrer un peu de classe", a-t-elle écrit, sans élégance. "Respectez au moins le rôle que vous jouez. Montrez-vous à la hauteur. Agissez comme si être à la Maison Blanche vous importait. Habillez-vous pour être respectées, pas pour un rendez-vous dans un bar. Et surtout ne faites pas la tête lors d'un événement télévisé public", a-t-elle asséné.

De quoi choquer la Maison Blanche, habituée à la bienveillance à l'égard de la famille présidentielle. La presse américaine n'évoque en effet quasiment jamais la vie privée des filles Obama, considérée comme sujet tabou. Josh Earnest, le porte-parole de la Maison-Blanche s'est dit lundi "surpris qu'un agent du Capitole utilise un événement lié à (la fête familiale de) Thanksgiving pour critiquer les membres de la famille présidentielle". Et les excuses de l'intéressée vendredi n'ont pas suffi à calmer les Internautes qui ont créé sur Twitter un hashtag #FireElizabethLauten (virez Elizabeth Lauten). Sous pression, l'attachée de presse a décidé de démissionner lundi. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter