Poutine, tsar de télévision

Poutine, tsar de télévision

DirectLCI
SHOW PRÉSIDENTIEL- Comme chaque année, le chef d'Etat russe a dialogué pendant plusieurs heures avec sa population dans l'émission "Ligne directe avec Vladimir Poutine". L'occasion de montrer les muscles dans la crise ukrainienne et, plus inattendu, de dialoguer avec Edward Snowden.

Phrases chocs, confidences et invités surprise. Vladimir Poutine a livré jeudi un show bien huilé à la télévision russe. Tout en décontraction, il a répondu pendant plus de quatre heures à ses concitoyens lors de ce grand exercice annuel de questions-réponses. L'occasion, d'abord, de revenir sur la situation en Ukraine, alors que le rattachement de la Crimée, puis l'insurrection pro-russe dans l'Est du pays , lui font atteindre de nouveaux sommets de popularité.

Double message

Pour la première fois, le maître du Kremlin a reconnu que ses troupes avaient aidé "de façon concrète, résolue et professionnelle" les forces d'autodéfense de Crimée, même s'il a nié avoir "planifié l'annexion". Il a également qualifié de "foutaises" les affirmations selon lesquelles la main de Moscou serait derrière les troubles actuels. Au moment où des pourparlers débutaient à Genève (voir encadré), Vladimir Poutine en profité pour adresser un double message aux Occidentaux. Certes, "le dialogue" est la seule issue à la crise en Ukraine. Mais attention : "Je tiens à rappeler que le Conseil de la Fédération russe a octroyé au président le droit d'utiliser les forces armées en Ukraine."

Clou du spectacle, une question enregistrée par Edward Snowden, l'ancien informaticien de la NSA devenu la bête noire des Etats-Unis  : "Est-ce que la Russie intercepte, stocke ou analyse d'une quelconque façon les communications de millions d'individus?". L'ex-agent du KGB Poutine a bu du petit lait : "Nous ne nous le permettrons jamais". Le président russe s'est même exprimé sur un éventuel remariage, affirmant qu'il devait d'abord "marier (s)on ex-femme" avant de "penser à "lui-même." Un plan com sans fausse note.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter