Premier débat de la présidentielle américaine : retour vers le futur pour Donald Trump

Présidentielle américaine : le premier débat Trump-Biden, un face-à-face très attendu
International

AFFRONTEMENT - Ce mardi soir, le président Trump sera opposé pour la première fois de cette campagne présidentielle à son opposant démocrate, Joe Biden, lors d'un débat télévisé à Cleveland. La ville où il a été officiellement investi comme le candidat républicain en 2016.

En revenant à Cleveland pour le premier choc frontal avec son adversaire démocrate, Donald Trump fait son retour dans la ville qui l’a fait roi il y a quatre ans. C’est en effet ici qu’à la barbe des apparatchiks, le milliardaire avait été désigné candidat du parti républicain en juillet 2016.

Aujourd’hui, la situation est tout autre même si le milliardaire rêve, encore une fois, de créer la surprise. Il est à la traîne dans les sondages, avec dix points de retard sur Joe Biden, et si l’on en croit le New York Times il a payé très peu ou carrément pas d’impôts durant ces vingt dernières années. Un manque de civisme qui, s’il est avéré, serait d’autant plus choquant pour les électeurs alors que l’Amérique connaît une crise sanitaire et économique catastrophiques.

Par ailleurs, Donald Trump ne semble plus avoir la "magic touch" qui lui avait permis de faire mentir tous les sondages et les pronostics qui donnaient Hillary Clinton gagnante face à lui. Il est beaucoup plus prévisible et presque tous les membres de l’équipe qui l’avaient aidé à conquérir le pouvoir sont partis, un certain nombre pour des problèmes avec la justice. Dernier en date, son ancien directeur de campagne Brad Parscale, qui était resté un membre important de son entourage et de sa campagne, a été arrêté avant-hier. La police est intervenue chez lui car il menaçait de se suicider après avoir battu sa femme. Une dizaine d’armes à feu ont été découvertes chez lui. Il a été interné dans l’hôpital le plus proche. 

Lire aussi

Dans ce contexte, le locataire de la Maison-Blanche va jouer le tout pour le tout et essayer de pousser Joe Biden à la faute car il ne cesse de répéter que "Joe l’endormi" ("Sleepy Joe" en anglais) comme il l’appelle, est diminué intellectuellement. Lors du débat, il faudra qu’il le prouve... sinon sa rhétorique à ce sujet sera nulle et non avenue. 

Toute l'info sur

Présidentielle US : Trump vs Biden, l'affiche d'une élection imprévisible

Suivez les dernières informations sur l'élection présidentielle américainePODCAST EXCLUSIF : Far West. Suivez les élections dans la peau d'un électeur américain

En tout cas, Donald Trump ne s’avoue absolument pas vaincu car il sait qu’il a une base électorale qui, contre vents et marées, ne l’a jamais abandonné jusqu’à ce jour.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

"Des femmes qui n'aiment pas les hommes" : les propos de Maïwenn sur les féministes ne passent pas

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent