Accusé de corruption par Trump, Biden se défend d'avoir "jamais touché un sou" d'un pays étranger

Accusé de corruption par Trump, Biden se défend d'avoir "jamais touché un sou" d'un pays étranger

ACCUSATION - Le président sortant a attaqué Joe Biden sur les accusations de corruption de son fils, Hunter. Une stratégie pour ne pas parler des sujets de fonds, a répliqué son adversaire.

Le sujet est central depuis quelques jours dans la campagne du président sortant mais aussi dans les médias conservateurs, acquis à la cause de Donald Trump. Depuis plusieurs semaines, le chef de l'État attaque son adversaire sur les allégations de corruption concernant son fils Hunter Biden lorsqu'il était le vice-président de Barack Obama.

"Joe, je pense que vous devez une explication aux Américains", a insisté le président sortant. Depuis qu'il a été guéri du Covid-19, Donald Trump a accentué ses attaques personnelles sur l'intégrité de son adversaire, martelant, sans éléments concrets à l'appui, que la famille Biden est une "entreprise criminelle". Ces accusations sont devenues le nouveau cri de ralliement des partisans du président, à l'instar des mails de Hillary Clinton en 2016.

Le cadet de Joe Biden a fait des affaires en Chine et en Ukraine notamment, quand son père était le numéro deux de Barack Obama entre 2009 et 2017. Le conservateur New York Post a publié la semaine dernière des emails récupérés sur un ordinateur portable censés prouver qu'il a mêlé son père à ses entreprises en Ukraine. "Vous étiez vice-président quand c'est arrivé, et ça n'aurait jamais dû arriver", a ajouté l'ex-magnat de l'immobilier, qui avait invité dans le public un ex-associé de Hunter Biden, Tony Bobulinski, qui accuse le fils du candidat d'avoir utilisé son nom de famille pour gagner "des millions" à l'étranger, avec l'assentiment de son père. Évoquant Bobulinski, Donald Trump a jugé que son récit était "accablant".

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

En vidéo

Trump appelle Biden à "s'expliquer" sur les allégations de corruption

Sans attendre que le président en dise plus, Joe Biden a vigoureusement démenti. "Mon fils n'a pas gagné d'argent avec ce truc... en Chine", a-t-il assuré, en renvoyant la balle vers l'ancien magnat de l'immobiliser : "Le seul type qui ait gagné de l'argent en Chine, c'est ce gars !" Quand il était vice-président, "son fils, ses frères se sont enrichis", a encore essayé le locataire de la Maison Blanche.

"Jamais de ma vie je n'ai touché un sou d'une source étrangère", a protesté le démocrate, qui esquive les questions sur ce sujet en se montrant très protecteur de ses proches. "Ce n'est pas vrai, pas vrai", a-t-il dit à plusieurs reprises.

En vidéo

Accusé de corruption par Trump, Biden dit n'avoir "jamais pris un centime" d'une source étrangère

Joe Biden a continué sa contre-attaque en reprochant au président de n'avoir jamais accepté de publier ses déclarations d'impôts ou encore en évoquant le compte en banque du milliardaire qu'il a en Chine, comme l'a révélé en début de semaine le New York Times. "Que cachez-vous ?" a-t-il demandé.

Les élections US vous intéressent ? Écoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Une élection présidentielle 2020 totalement hors-norme qui promet d’être plus électrique et passionnante que jamais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter