Présidentielle américaine : la fièvre monte autour des derniers débats entre Trump et Biden

Présidentielle américaine : la fièvre monte autour des derniers débats entre Trump et Biden

INCERTITUDES - La tenue du débat du 15 octobre est totalement incertaine. Les modalités de ce débat ont été changées ce jeudi alors que Donald Trump a été détecté positif au Covid-19 la semaine dernière. Ce dernier ne souhaite désormais plus y participer.

Rarement campagne électorale aura été aussi chamboulée que celle opposant Donald Trump, président sortant, à Joe Biden, son rival démocrate. Et depuis que Donald Trump a annoncé être positif au coronavirus, les dernières semaines avant le vote du 3 novembre sont de plus en plus incertaines. Les débats, rituels démocratiques à l'importance majeure aux Etats-Unis, en sont les premières victimes. 

Après plusieurs jours de flottement, la Commission des débats a tranché en faveur d'un débat entièrement virtuel le 15 octobre, afin de "protéger la santé de tous les participants". Joe Biden avait déclaré, mercredi 7 octobre, qu'il ne participerait pas au débat si celui-ci avait lieu en face-à-face, afin de se protéger de l'éventuelle contagiosité de Donald Trump. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

"Je ne vais pas perdre mon temps dans un débat virtuel"- Donald Trump, président des Etats-Unis

Mais, coup de théâtre, quelques minutes à peine après la décision de la Commission des débats, Donald Trump annonce, sur la chaîne de télévision Fox Business, qu'il refuse de participer à un débat virtuel. "Je ne vais pas perdre mon temps dans un débat virtuel. Débattre, ce n'est pas cela", a-t-il déclaré, estimant "ridicule" de s'asseoir "devant un ordinateur" pour échanger. Donald Trump s'est également emporté contre son adversaire : "Ils essaient tous de protéger Biden." Avant d'ajouter : "Je l'ai battu dans le premier débat, facilement. Je vais le battre dans le deuxième débat également." 

Le président américain réclame désormais un report des deux derniers débats, initialement prévus les 15 et 22 octobre. Il souhaite que deux face-à-face aient lieu les 22 et 29 octobre, soit cinq jours seulement avant l'élection du 3 novembre. 

Lire aussi

"Les Américains méritent d'entendre directement les deux candidats à la présidentielle à ces dates", a renchéri le directeur de campagne de Donald Trump, Bill Stepien, dans un communiqué (en anglais, sur le site de campagne du président américain). Egalement positif au Covid-19, Bill Stepien a estimé qu'un débat virtuel serait "clairement un cadeau pour Biden, qui pourrait s’appuyer sur un téléprompteur depuis le bunker de son sous-sol."

La proposition a été immédiatement rejetée par les équipes de Joe Biden. Dans le tweet ci-dessous, Kate Bedingfeld, la directrice de campagne de Joe Biden, partage un communiqué annonçant que "Joe Biden trouvera un moyen approprié pour répondre aux questions des électeurs le 15 octobre, tel qu’il l’a déjà fait en plusieurs occasions". 

"Le comportement erratique du président ne l’autorise pas à changer un calendrier accepté par les deux équipes au mois de juin", a renchéri la directrice de la campagne de Joe Biden. 

De son côté, l’équipe de Donald Trump a prévu d’organiser un rassemblement de partisans à la place du débat virtuel du 15 octobre. Un boycott inédit. Le locataire de la Maison-Blanche a également partagé sa "hâte de reprendre les rassemblements". Il a même affirmé ce jeudi soir sur Fox News qu'il souhaitait participer à un meeting dès ce samedi en Floride, alors qu'il est toujours convalescent.

L'élection américaine vous intéresse ? Ecoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Une présidentielle 2020 totalement hors-norme qui promet d’être plus électrique et passionnante que jamais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.