"Ce qu'il fait est scandaleux" : Biden dénonce "l'incroyable irresponsabilité" de Trump

"Ce qu'il fait est scandaleux" : Biden dénonce "l'incroyable irresponsabilité" de Trump

CRITIQUE - Deux semaines après avoir été désigné 46ème président des États-Unis, Joe Biden multiplie les attaques contre l'attitude de son prédécesseur, Donald Trump, toujours convaincu qu'il n'a pas perdu l'élection du 3 novembre.

La campagne est finie, et pourtant les passes d'armes continuent entre les deux prétendants à la Maison Blanche. "Je suis convaincu qu'il sait qu'il a perdu. Ce qu'il fait est tout simplement scandaleux". Le président-élu Joe Biden a dénoncé, jeudi, l'attitude de Donald Trump, qui refuse toujours d'accepter sa défaite actée quelques jours après l'élection du 3 novembre.

"Je pense que (les Américains) sont les témoins d'une incroyable irresponsabilité, de messages incroyablement préjudiciables envoyés au reste du monde sur le fonctionnement de la démocratie", a déclaré Joe Biden à propos du président américain. Sans la moindre preuve tangible, Donald Trump continue de dénoncer des fraudes massives dans plusieurs États et s'est lancé dans une guérilla judiciaire menée par son avocat personnel Rudy Giuliani. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Jeudi, les Américains étaient toujours dans une extrême confusion post-électorale, avec, d'un côté, Joe Biden qui prépare son accession à la Maison Blanche depuis son fief de Wilmington, dans l'État du Delaware, et de l'autre Donald Trump retranché en attendant d'utiliser tous les recours juridiques à sa disposition.

Toujours aux affaires jusqu'au 20 janvier, date annoncée de la passation de pouvoir, les faits et gestes du président américain et de ses proches sont scrutés de près par les démocrates. Jeudi, l'avocat du président américain, Rudy Giuliani a brassé plusieurs théories conspirationnistes lors d'un point presse, accusant le Venezuela ou le philanthrope George Soros d'avoir participé à une fraude organisée selon lui par "des chefs démocrates", avec la complicité de Joe Biden lui-même. Il aurait des centaines d'"attestations sur l'honneur" pour prouver ses allégations.

Lire aussi

Si Joe Biden a remporté, au niveau national, près de 80 millions de voix lors du scrutin du 3 novembre, contre un peu moins de 74 millions pour son adversaire, le système des grands électeurs donne la victoire au démocrate d'une courte tête dans plusieurs États. 

En Géorgie, l'État le plus contesté par Donald Trump, le dépouillement ne donne à Joe Biden que 14.000 voix d'avance sur son rival, un écart tellement serré qu'un recomptage à la main a eu lieu pour 5 millions de bulletins. Jeudi, les autorités locales de cet État donnaient une nouvelle fois Joe Biden vainqueur, malgré quelques centaines de voix récupérées par Donald Trump. 

Un camouflet de plus pour le président, qui pourraient demander un nouveau recomptage en cas d'écart de moins de 5%. Au-delà de la Géorgie, le président et ses alliés réclame encore un recomptage "plus équilibré" des votes dans le Wisconsin et ont déposé toute une série de recours en Pennsylvanie, dans le Michigan, l'Arizona et le Nevada. Deux députés républicains proches du président ont même demandé mercredi l'ouverture d'une enquête du Congrès sur la gestion de l'élection présidentielle et sur les risques de fraude dénoncés par le camp Trump depuis plusieurs mois maintenant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Crise sanitaire : l'ONU lance un appel humanitaire record de 35 milliards de dollars

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter