L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il existe deux Amériques, celle qui va bien et celle qui a tout perdu"

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il existe deux Amériques, celle qui va bien et celle qui a tout perdu"

INTERVIEW - Jusqu'au 3 novembre, la journaliste et correspondante à la Maison Blanche, Laurence Haïm, décrypte pour LCI.fr la dernière ligne droite de cette folle course à la présidence.

J-5 ! Le 3 novembre prochain, les Américains choisiront qui de Donald Trump ou Joe Biden occupera le poste de président des États-Unis pour les quatre prochaines années. Même si les sondages donnent depuis plusieurs semaines l'avantage au candidat démocrate, les dés sont loin d'être jetés, comme ce fut le cas lors de la présidentielle de 2016, quand Hillary Clinton était elle aussi en tête des enquêtes d'opinion.

D'ici là, Laurence Haïm décryptera tous les jours depuis Washington l'actualité de la campagne. Au menu ce jeudi : les bons chiffres de l'économie à quelques jours de l'élection.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Les inégalités aux États-Unis ont explosé depuis 15 ans, et encore plus sous Donald Trump. Il y a des différences terribles.- Laurence Haïm

Est-ce que les bons chiffres de l'économie annoncé ce jeudi peuvent aider Donald Trump à rattraper son retard sur Joe Biden ?

Laurence Haïm : L'argument de Donald Trump a toujours été de dire "Je suis le président qui fait que l'économie va mieux". C'était la stratégie de sa campagne avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe le pays. Clairement, le virus a mis à mal son plan. On s'est également aperçu que l'épidémie a frappé de plein fouet la classe moyenne. En même temps, et c'est le paradoxe, il y a des gens qui ont gagné énormément d'argent en investissant à Wall Street. La place financière américaine n'a jamais été aussi haute qu'en ce moment. Mercredi, en raison de l'incertitude qui pèse sur l'élection, le Dow Jones a plongé de plus de 900 points, ce qui est énorme. Mais malgré ça, une partie de l'électorat Trump, la plus fortunée, a gagné beaucoup d'argent. Cependant, il faut temporiser ces chiffres sur l'économie car il n'y a pas de Pôle Emploi aux États-Unis. Il y a une série de problèmes dans les comptages donc on ne connaît pas exactement le nombre de chômeurs pour le moment.

Lire aussi

Donc une partie de son électorat est très satisfaite de sa gestion de la pandémie sur le plan économique ?

Les gens qui ont un peu d'argent et qui ont leur fonds de retraite appelé des "401K" ont gagné de l'argent. C'est un élément important car ça montre que l'économie américaine, pour le moment, tient, et ce malgré la pandémie. Mais l'administration Trump a fait quelque chose que tout le monde redoutait, elle a montré qu'il existe deux Amériques, celle qui va bien et continue à investir et celle qui a tout perdu et ne s'en sort plus. Ça crée une inégalité économique sur laquelle les démocrates font désormais campagne.

L'explosion de ces inégalités deviendra-t-il un sujet si Joe Biden est élu ?

Les inégalités aux États-Unis ont explosé depuis 15 ans, et encore plus sous Donald Trump. Il y a des différences terribles. L'Amérique de Black Lives Matter et celle de Bernie Sanders ne veulent plus de ces inégalités économiques. C'est ces gens qui poseront des problèmes à Joe Biden en cas d'élection. Car ils ne veulent plus voir des milliardaires, qui gagnent énormément d'argent alors qu'en même temps, une partie de la classe s'est paupérisée et est complètement désespérée. La gauche du partie démocrate dit déjà à Joe Biden qu'elle votera pour lui, tout en le prévenant qu'elle lui causera du tort si jamais il ne prend pas ce problème à bras le corps.

L'équilibre risque d'être compliqué à trouver pour Biden en cas de victoire...

En effet, s'il est élu, Joe Biden, dans sa gestion économique de l'Amérique à l'ère du Covid-19, devra faire des concessions à l'Amérique de Bernie Sanders, également incarnée par l'élue démocrate Alexandria Ocasio-Cortez. Ce clan prévient depuis quelques semaines qu'il votera pour Biden mais qu'il souhaite aussi en cas de victoire être entendu. Il aura donc une majorité démocrate sur la gauche de son parti qui veut compter. C'est pour cela qu'il y a, d'après mes informations, des négociations, qui ont déjà lieu pour offrir un poste important à la sénatrice et ancienne candidate à la primaire démocrate Elizabeth Warren, que l'Amérique de Bernie Sanders adore. Il est obligé de donner des gages à l'aile de son parti sinon il aura de sérieux problèmes.

Les élections US vous intéressent ? Écoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Une élection présidentielle 2020 totalement hors-norme qui promet d’être plus électrique et passionnante que jamais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe : le classement bouleversé après le sauvetage de Kevin Escoffier

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : Véran promet "une campagne d'information et d'explication"

VIDÉO - Qui sera élue Miss France 2021 ? Découvrez les photos officielles des 29 candidates

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter