Présidentielle aux Etats-Unis : Beto O'Rourke, étoile montante du parti Démocrate, jette l'éponge

International

ABANDON - Beto O'Rourke, candidat à l'investiture démocrate pour la course à la Maison Blanche, a annoncé ce vendredi qu'il quittait la course après des mois de sondages décevants et des difficultés à trouver des financements.

Il faisait partie de ces candidats "atypiques". Ce vendredi, Beto O'Rourke a abandonné la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine. A 47 ans, cet ancien élu texan n’est pas arrivé à mobiliser dans les sondages et n’a pas soulevé les fonds nécessaires. Il reste encore 17 prétendants en lice pour défier Donald Trump.

Lire aussi

Un engagement salué par les Démocrates

Cheveux en bataille et manches de chemises retroussées, le quadragénaire aux airs "kennediens" avait fait parler de lui lors des élections de mi-mandat en 2018 pour avoir explosé les records de levée de fonds pour une campagne sénatoriale. Et pourtant, ce sont désormais ces mêmes financements qui ont manqué. Stagnant sous la barre des 2% dans les sondages, il a peiné à séduire. 

Et ce notamment à cause de prise de position très marquée. L'ancien rockeur dans les années 1990 portait, à coups de discours passionnés et avec une gestuelle marquée, des messages de rassemblement à propos de l’immigration et de fermeté face à la politique sur les fusils d’assaut.  La campagne du politicien originaire d'El Paso avait radicalement changé de cap après la tuerie dans un supermarché de sa ville, en août, par un tireur qui disait vouloir cibler des Mexicains, faisant 22 victimes. Il avait alors dénoncé les politiques de Donald Trump, le qualifiant de "raciste". 

Paradoxalement, c’est sa phrase la plus marquante qui sera aussi celle qui lui aura valu le plus de critiques. Il avait lancé, lors d'un débat télévisé en septembre, que "bien sûr qu'on va prendre votre AR-15, votre AK-47". 

Un aveu de défaite que Donald Trump s’est empressé de moquer. "Oh, vous avez entendu?, a lancé le président à ses partisans lors d'un meeting dans le Mississippi. "Oh, ce pauvre bâtard. Ce pauvre gars pathétique. Il était pathétique." 

Mais surtout un engagement salué par les Démocrates. La sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, a estimé que ce militantisme avait "rendu cette course à la présidentielle" et les Etats-Unis, "plus forts."

L'ancien vice-président, Joe Biden, de son côté souligné la "compassion et le leadership" dont a fait preuve Beto O'Rourke suite à la tragédie dans sa ville natale. "Son désir de mettre fin à la crise des armes à feu a été une source d'inspiration."

Je ferai encore partie du combat- Beto O'Rourke

C’est pourquoi, si Beto O'Rourke quitte la course, il ne jette pas réellement l’éponge. Dans une publication sur la plateforme Medium, dans laquelle il remercie les partisans de la "team Beto", il rappelle qu’il continuera d’œuvrer pour s’assurer que "le candidat démocrate soit victorieux face à Donald Trump en 2020". "Je peux vous dire, pour avoir la chance de les connaître, que nous serons bien servi par n'importe lequel d'entre eux et je serai fier de le ou la soutenir."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter