Primaire démocrate : Bernie Sanders, le socialiste qui rivalise avec Hillary Clinton

Primaire démocrate : Bernie Sanders, le socialiste qui rivalise avec Hillary Clinton

DirectLCI
PORTRAIT - Bernie Sanders, 74 ans, véritable surprise de la primaire américaine, éreinte l'ex-secrétaire d'Etat sur ses liens avec Wall Street et son vote pour la guerre d'Irak en 2002. Les sondages le placent juste derrière elle dans la primaire démocrate qui se déroule ce lundi dans l’Iowa.

Et si c’était lui, la véritable surprise des primaires démocrates ? A la fois pugnace et passionné, Bernie Sanders, 74 ans au compteur, a souvent su tirer son épingle du jeu dans la course à la primaire démocrate, où il a été capable de rivaliser avec Hillary Clinton. Une course durant laquelle le sénateur du Vermont, seul socialiste en lice dans la course à l’investiture, a notamment exhorté les Américains à une "révolution politique" contre les élites et les milliardaires.

"Nous sommes les 99%"

Un discours qui trouve un écho favorable au sein d’une frange des Américains, déçus par la réalité du pouvoir démocrate, sept ans après l'élection de Barack Obama. A chaque réunion publique, le candidat à la chevelure blanche rassemble ainsi des foules de plusieurs milliers, voire dizaines de milliers de personnes, séduits par ce personnage atypique. "Nous sommes les 99%, il est temps que nous reprenions le pouvoir aux 1%", leur lance le candidat, qui a toujours revendiqué l'étiquette "socialiste démocrate". "J'envoie un message très simple à la classe des milliardaires : vous ne pouvez pas tout avoir".

A LIRE AUSSI >>  Le caucus de l’Iowa est-il vraiment décisif ?

"Bernie" n'est pas un nouveau de la politique : celui qui a débuté sous des habits de charpentier puis de journaliste au début des années 1960 fut ensuite maire de Burlington de 1981 à 1989, avant de siéger au Congrès depuis 1991. Une expérience mise à profit depuis le début de sa campagne, financée par des petits dons, et non par des gros chèques de riches donateurs. Mais cela suffit à rivaliser : le vieux baroudeur a réussi à collecter 26 millions de dollars (22,8 millions d’euros) entre juillet et septembre. De quoi talonner la favorite, Hillary Clinton, qui a amassé 28 millions de dollars au cours de la même période.

Son discours ? Une série d'avertissements aux milliardaires, donc, à Wall Street, aux lobbyistes ou aux frères industriels Koch. Il annonce également des hausses d'impôts, la gratuité de l'université publique, des congés payés. Pour montrer que tout est possible, Bernie Sanders est l'un des seuls candidats à oser comparer son pays au reste du monde. Le sénateur, qui a eu un fils avec sa seconde compagne en 1969, se lamente que les Etats-Unis emprisonnent plus de personnes que la Chine, et déplore qu'ils soient le seul pays développé sans congés payés ou maternité obligatoires.

Autant de sujets où Hillary Clinton est souvent jugée plus que crédible : elle a présenté des propositions détaillées sur la classe moyenne, la famille, l'immigration, la dépendance aux drogues, la réforme du financement électoral... Mais là encore, les pro-Sanders estiment que l'élection n’est pas un concours de programmes. Et balaient aussi sec les inquiétudes sur son âge. Bernie Sanders est en effet le plus vieux candidat en lice, six ans plus âgé qu'Hillary Clinton, qui fêtera ses 68 ans en octobre. "C'est très, très serré", a estimé confiant Bernie Sanders à des bénévoles dans son local à Marshalltown dimanche soir, à quelques heures du vote de l’Iowa.

A LIRE AUSSI

>> CARTE INTERACTIVE - Etats-Unis : tous les résultats des primaires républicaines

>> CARTE INTERACTIVE - Etats-Unis : tous les résultats des primaires démocrates

Plus d'articles

Sur le même sujet