Primaires américaines : "Il n'est pas du tout acquis que Trump devienne le candidat des Républicains"

Primaires américaines : "Il n'est pas du tout acquis que Trump devienne le candidat des Républicains"

ETATS-UNIS - Les favoris Hillary Clinton et Donald Trump ont emporté haut la main mardi soir les élections primaires cruciales de New York. Si l'ancienne secrétaire d'Etat semble désormais assurée de représenter les démocrates à la présidentielle de 2016, du côté des Républicains, le milliardaire a encore du souci à se faire.

Hillary Clinton et Donald Trump ont enfin un point commun. En emportant haut la main mardi soir les primaires de New York, les deux favoris se sont offert une victoire "à domicile", raflant un nombre considérable de délégués (247 en jeu côté démocrate, 95 chez les Républicains). Un butin qui, s'il permet à l'ex-sénatrice de prendre le large, ne suffit toujours pas pour permettre au milliardaire de s'offrir le ticket présidentiel.

Hillary Clinton ne s'y est pas trompée quand elle a assuré mardi soir que "la victoire est en vue". Avec 57,9% des voix contre 42,1% à son rival Bernie Sanders, elle devrait récupérer – à la proportionnelle – la majorité des 247 délégués démocrates de l'Etat. De quoi conforter son avance : avant ces primaires, elle avait déjà accumulé plus de 1.700 délégués (dont 469 super délégués), contre environ 1.100 pour Bernie Sanders (dont 31 super délégués). Or, il en faut 2.383 pour devenir le candidat démocrate à l'élection présidentielle, un objectif atteignable au fil des 19 primaires prévues d'ici le 14 juin.

A LIRE AUSSI >> CARTE INTERACTIVE - Le patron, c'est Trump

"Ted Cruz travaille les délégués un par un"

Côté républicain en revanche, le tonitruant Donald Trump a encore du souci à se faire. Certes, il devrait rafler à New York 81 délégués (sur un total de 95), faisant grimper son compteur à 831. Mais pas sûr que cela lui suffise, comme nous l'explique Nicole Bacharan, spécialiste des Etats-Unis : " Il reste encore trois candidats républicains en lice, réduisant ses chances de passer à chaque primaire au dessus de 50% des voix. Cela diminue mathématiquement ses chances d'atteindre le fameux chiffre de 1237 délégués qui lui offrirait la majorité absolu à la convention cet été."

L'issue des primaires républicaines se joue en effet autour de ces 1237 délégués. Pour Donald Trump, l'objectif est simple : amasser ces voix avant le Congrès de cet été, où l'appareil du parti républicain fera tout pour l'empêcher de lui donner le feu vert pour l'élection en novembre. "Si à l'issue du premier tour, aucun candidat n'obtient 1237 voix, on revote, explique Nicole Bacharan. Sauf qu'à ce moment là, les délégués ne sont plus liés. C'est pourquoi actuellement Ted Cruz travaille les délégués un par un, afin de les convaincre de changer de camp à partir de ce second tour. Il n'est donc pas du tout acquis que Donald Trump devienne le candidat des Républicains."

Pour mettre toutes les chances de son côté, le magnat de l'immobilier a réorganisé et étoffé son équipe de campagne. Un nouveau directeur de politique national a été nommé, de même qu'un "chasseur de délégués". "Il fait revenir des vieux de la veille et, désormais, il a un langage plus polissé", relève Nicolas Bacharan. Pas sûr que cela suffise face à Ted Cruz qui, malgré le revers essuyé mardi  New York, semble désormais attendre son heure.

EN SAVOIR + >>  Comment Trump a lissé son style avant le vote décisif de New York

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.