Prix Nobel de la paix 2020 : en quoi consiste le Programme alimentaire mondial des Nations unies ?

Une femme africaine bénéficiant d'une assistance alimentaire du WFP.

PORTRAIT - Comme chaque année, le prix Nobel de la paix a été décerné ce vendredi. C'est le Programme alimentaire mondial des Nations unies qui est mis à l'honneur en 2020. Mais qu'est cette organisation et que fait-elle pour recevoir cette récompense de renom ? On vous raconte.

Nous sommes en 1962. Un tremblement de terre frappe le nord de l'Iran et fait 12.000 victimes. C'est la première intervention du Programme alimentaire mondial (PAM), lancé à titre expérimental par le président américain Eisenhower. C'est en 1965 qu'il devient un programme à part entière de l'ONU.

De la Thaïlande à l'Algérie, les crises ne manquent pas tout au long de la seconde partie du XXe siècle. Autant d'occasions pour l'organisation de faire ses preuves sur le terrain. Une efficacité qui lui vaut, cinquante-cinq ans plus tard, d'être présente dans 80 pays dont de nombreux pays africains (Nigeria, Sahel, Soudan du sud, Syrie, République démocratique du Congo, Yémen) au bord de la famine. Des millions de tonnes de produits alimentaires sont envoyés et des milliards de dollars transférés. 

L'histoire du Programme alimentaire mondial des Nations unies l'amène à recevoir le prix Nobel de la paix ce vendredi pour "ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l'amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l'utilisation de la faim comme arme de guerre", a déclaré la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen. 

30 millions de personnes dépendent de ce programme

Si le PAM s'est rendu indispensable au fil des années, il ne l'a jamais autant été qu'en 2020. En effet, 30 millions de personnes dépendent uniquement de ce programme alimentaire pour survivre. "S'ils ne reçoivent pas la nourriture que nous leur fournissons, ils mourront", rappelle avec gravité David Beasley, le directeur du PAM. 

Crise du Covid-19, la "pandémie de la faim"

La crise sanitaire mondiale du Covid-19 a, par ailleurs, fait exploser la pauvreté. Le confinement a entraîné une suppression de 400 millions d'emplois à temps plein sur l'ensemble du globe. "S'il manque un jour de travail, il manque l'équivalent d'un jour de repas et les enfants en souffrent." Une "pandémie de la faim" s'est répandue dans une trentaine de pays. Cette situation "pourrait pousser 270 millions de personnes dans la faim extrême", alerte le représentant du programme alimentaire. Le panel de personnes sous-alimentées s'est élargi : des écoliers privés d'accès à l'école à cause de l'épidémie aux communautés affaiblies par des années de conflits, trois fois plus susceptibles de connaître la famine.

Objectif pour répondre à ce défi de taille ? Aider jusqu'à 138 millions de personnes dans le monde en 2020, contre 97 millions en 2019. "C'est la plus grande opération de notre histoire", a prononcé David Beasley lors du Conseil de Sécurité des Nations unies en septembre. 85 millions de personnes ont déjà été aidées au cours des six premiers mois de l'année. 

L’institution dispose d'une enveloppe de 8 milliards de dollars pour mettre ses actions en oeuvre. Un record pour l'institution sur le plan financier même si 10 milliards de dollars seraient nécessaires. L'organisme international dépend des contributions volontaires de ses donateurs, composés principalement des gouvernements et, dans une moindre mesure, des fonds communs des Nations unies et du secteur privé. "2021 sera une année décisive", anticipe-t-il.

Le changement climatique accroît la famine

Lire aussi

Et à plus long terme, le changement climatique ne devrait faire que renforcer les besoins. La multiplication des inondations, sécheresses et tempêtes entraîne de plus en plus de crises alimentaires. Près de la moitié des interventions du PAM au cours de cette dernière décennie ont été menées en réponse à des catastrophes environnementales. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Investiture : Joe Biden et Kamala Harris vont prêter serment

EN DIRECT - Covid : 1.820 décès supplémentaires au Royaume-Uni, un record

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter