Prix Nobel de la paix : voici le Top 5 des favoris chez les bookmakers

International

PRONOSTICS – Alors que le prix Nobel de la paix sera décerné ce vendredi, observateurs et bookmakers enchaînent les pronostics pour tenter de déterminer qui des 376 prétendants – 228 individus et 148 organisations – obtiendra le sésame. En voici cinq qui reviennent avec insistance (mais aussi deux qui n’ont absolument aucune chance).

1/6Les insulaires grecs tiennent la corde du côté des bookmakers. Leur rôle de premiers soutiens pour les milliers de migrants arrivés en Europe via les îles grecques frontalières de la Turquie (Lesbos, Kos, Leros, Chios, Samos et Rhodes) pourrait être récompensé par le Comité norvégien du Nobel. Être favori chez les parieurs n’est toutefois pas une garantie de succès : en 2015, aucun d’entre eux n’avait en effet pensé au quartet tunisien du dialogue national.

ARIS MESSINIS / AFP

2/6La militante russe des droits de l’Homme, Svetlana Gannouchkina, est la favorite du directeur de l'Institut de recherche pour la paix d'Oslo. Selon Kristian Berg Harpviken, couronner les décennies de lutte en faveur des réfugiés de celle qui vient de recevoir le Right Levelihood Award (sorte de prix Nobel alternatif) enverrait un signal fort à un moment où "l'accueil des réfugiés devient polémique à un point inquiétant en Occident". Il estime aussi qu’une telle attribution permettrait de focaliser l’attention sur la situation préoccupante au pays des Tsars? et notamment en Crimée.

Vasily MAXIMOV / AFP

3/6Parmi les autres noms évoqués, les "Casques blancs" syriens qui portent secours aux victimes de la guerre. Ces bénévoles de la Défense civile sont notamment en première ligne à Alep, où de terribles combats font rage. Après trois ans d’existence dans un quasi-anonymat, les Casques blancs ont récemment été mis à l’honneur dans un documentaire diffusé sur Netflix.

SAMEER AL-DOUMY / AFP

4/6Âgée de 23 ans, Nadia Mourad figure elle aussi en bonne place dans les pronostics des bookmakers. Cette jeune Irakienne, nommée il y a peu ambassadrice des Nations unies, parcourt depuis un an la terre entière pour dénoncer les atrocités commises par Daech contre la communauté yézidie. Esclave sexuelle des terroristes, elle avait réussi à prendre la fuite après trois mois d’enfer. Avec son avocate Amal Clooney (elle aussi pressentie pour le prix Nobel), elle s’est promis de traîner les djihadistes en justice.

MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

5/6Surnommé le "réparateur des femmes", le gynécologue congolais Denis Mukwege a consacré sa vie à soigner des milliers de femmes violées. Si son action est déjà saluée depuis longtemps – il a reçu plusieurs distinctions internationales (Prix Olof Palme, Right Livelihood Award, Prix Sakharov…) – il pourrait bien être honoré par le Comité du Nobel. Il est l’une des personnalités à faire consensus tant chez les bookmakers que chez les observateurs.

JUNIOR D. KANNAH / AFP

6/6Eux n’ont strictement aucune chance de l’avoir (sauf cataclysme !) : Donald Trump et Vladimir Poutine ont pourtant aussi été proposés parmi les candidats potentiels au prix Nobel de la paix. Le nom du prétendant républicain à la présidence américaine a été suggéré par un compatriote pour "son idéologie vigoureuse de paix par la force", tandis que celui du président russe a été soumis par des proches du Kremlin.

AFP