Procès Pistorius : "Nous envisagions réellement l'avenir avec Reeva"

Procès Pistorius : "Nous envisagions réellement l'avenir avec Reeva"

DirectLCI
AFRIQUE DU SUD - Oscar Pistorius a affirmé mardi devant le tribunal qu'il envisageait sérieusement l'avenir avec sa petite amie Reeva Steenkamp, avant de la tuer de quatre balles, par méprise selon lui, le 14 février 2013.

Exténué, Oscar Pistorius avait été obligé lundi d'écourter sa déposition. Celle-ci a repris ce matin au tribunal de Johannesburg, où l'athlète déchu a affirmé dans ce procès hors norme qu'il envisageait sérieusement l'avenir avec sa petite amie Reeva Steenkamp, avant de la tuer de quatre balles - selon lui par méprise - en février 2013.

"Nous avions commencé à parler d'avenir avec Reeva (...) Nous envisagions réellement l'avenir ensemble", a dit le champion handisport sud-africain à la barre, ajoutant qu'ils avaient évoqué l'achat d'un appartement à Johannesburg. Oscar et Reeva se connaissaient depuis moins de quatre mois au moment du meurtre. Ils avaient été présentés l'un à l'autre le 4 novembre 2012 par un ami, concessionnaire de voitures de luxe. "Les six premiers jours (après notre rencontre) nous nous sommes parlés tous les jours", a raconté l'athlète, affirmant qu'ils sortaient tous les deux de relations précédentes "difficiles". "J'étais très épris de Reeva. Je crois que j'avais plus de sentiments pour elle qu'elle n'en avait pour moi parfois", a admis Pistorius, dont les mains tremblaient pendant la déposition.

De "terribles cauchemars"

Lundi, Pistorius avait pris la parole pour la première fois en public depuis le 14 février 2013, la nuit du drame. En larmes, il a d'abord présenté ses excuses à la famille de sa victime, avant de répondre longuement aux questions de son avocat sur les circonstances de sa vie. "Je me réveille la nuit avec l'odeur du sang", a-t-il raconté au tribunal de Pretoria, devant qui il comparaît depuis début mars. Il prend, dit-il, des médicaments, a perdu du poids et souffre de "terribles cauchemars", allant jusqu'à se réfugier parfois dans un placard quand il a peur la nuit.

Lire aussi >> Pistorius s'exprime pour la première fois à son procès

"Je veux saisir cette occasion pour présenter mes excuses à M. et Mme Steenkamp. (...) J'ai essayé de coucher mes mots sur le papier pour vous écrire, mais les mots ne suffiront jamais", a-t-il lancé aux parents de sa victime. June Steenkamp, la mère de Reeva, était restée de marbre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter