Proche-Orient : comprendre la crise actuelle en six dates

International

PROCHE ORIENT - La situation entre Israël et les Territoires palestiniens tourne à l'affrontement depuis ce week-end. Retour en six dates sur une dangereuse escalade qui a causé ce mardi la mort d'au moins 13 personnes dans l'enclave palestinienne de Gaza.

Les violences s'aggravent de jour en jour. Treize Palestiniens, dont deux adolescents, ont été tués mardi et plus de 90 personnes ont été blessées lors de raids israéliens sur la bande de Gaza, selon les services d'urgences palestiniens. L'opération aérienne, nommée "Bordure protectrice", a été déclenchée à la suite de dizaines de tirs de roquettes lundi soir contre le sud d'Israël. Des tirs revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, après la mort de cinq de leurs combattants dans de précédents bombardements israéliens. La Ligue arabe appelle ce mardi à la tenue d'une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies. Retour en six dates sur ces tensions.

Jeudi 12 juin : Ce jour-là, trois étudiants israéliens scolarisés dans des écoles religieuses de colonies juives et âgés de 19, 16 et 16 ans sont enlevés dans le sud de la Cisjordanie, alors qu'ils font de l'auto-stop.

Lundi 30 juin : Les corps des trois étudiants israéliens sont retrouvés sans vie aux environs de la localité de Halhoul, en Cisjordanie, près de la route où ils ont été vus pour la dernière fois. "Ils ont été kidnappés et assassinés de sang-froid par des animaux à la forme humaine", déclare alors le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou. "Le Hamas est responsable et le Hamas paiera", ajoute-t-il.

Mardi 1er juillet : Un Palestinien de 16 ans est enlevé dans la soirée à Chouafat, un quartier résidentiel de Jérusalem-Est. Son cadavre, entièrement brûlé, est retrouvé quelques heures plus tard près d'une forêt dans la partie ouest de la ville. Sa mort serait liée en représailles à celles des trois jeunes israéliens.

Samedi 5 juillet : Après les funérailles du jeune Palestinien, des émeutes éclatent dans la nuit de samedi à dimanche dans plusieurs villes arabes du nord d'Israël.

Dimanche 6 juillet : L'enquête ouverte après la mort du jeune Palestinien mène à l'arrestation de six jeunes israéliens qui, selon un responsable israélien, "appartiennent apparemment à un groupe extrémiste juif". Dans la nuit de dimanche à lundi au moins sept Palestiniens sont tués, touchés par des frappes israéliennes sur la bande de Gaza.

Lundi 7 juillet : Le nombre de victimes augmente. Quatre activistes de la branche militaire du Hamas sont tués dans l'attaque d'un drone israélien dans le sud de la bande de Gaza, et deux civils sont blessés.Trois des six jeunes interpellés avouent par ailleurs ce-jour là le meurtre du jeune Palestinien. Pour la première fois, la police israélienne annonce que l'assassinat du jeune Palestinien pourrait avoir des motifs politiques.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter