Proche-Orient : deux Palestiniens et un Israélien tués

Proche-Orient : deux Palestiniens et un Israélien tués

PROCHE-ORIENT - Deux Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie, au dixième jour d'une opération lancée après l'enlèvement de trois jeunes Israéliens près d'une colonie. Un adolescent israélien a de son côté été tué, dimanche, sur la partie du Golan occupée par l'Etat hébreu.

La tension remonte autour d'Israël. Au dixième jour d'une opération lancée après l' enlèvement de trois jeunes Israéliens le 12 juin , deux Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie. Un Israélien a pour sa part été abattu dimanche dans la partie du Golan occupée par l'Etat hébreu.

La première victime palestinienne a été tuée par balle lors d'affrontements nocturnes à Ramallah, au cours desquels cinq personnes ont été blessées. La seconde, un homme de 27 ans, a également été tuée par balle alors qu'elle se rendait à la mosquée pour la prière du matin au camp de réfugiés d'el Ein, dans l'ouest de Naplouse, où des heurts avaient lieu. L'armée israélienne a confirmé avoir tiré sur un homme qui s'était approché des soldats "de manière menaçante". Le jeune homme était mentalement instable, selon des membres de sa famille.

"Meurtres de sang-froid"

Quelques heures plus tard, sur la partie du Golan occupée par l'Etat hébreu, un Israélien de 15 ans a été tué. Ce "fils d'un contractuel", a précisé un responsable du ministère, était en voiture avec son père ainsi qu'un autre contractuel du ministère de la Défense lorsque leur véhicule a été touché. Les deux hommes, qui travaillaient à la construction d'un mur qu'Israël érige dans le Golan, ont été blessés dans cette attaque survenue au sud du point de passage de Qouneitra, dans le centre du plateau du Golan.

A l'origine de cet incident, plusieurs sources de sécurité ont dans un premier temps évoqué des tirs provenant de Syrie . L'armée israélienne a pour sa part confirmé dans un communiqué qu'un civil avait été tué et deux autres blessés dans "l'explosion d'un véhicule israélien" sur la frontière, sans toutefois donner plus de détails.

Ces tensions surviennent alors que les forces de sécurité israéliennes sont engagées dans une vaste opération baptisée "Gardiens de nos frères" qui vise, selon l'armée, à localiser les trois jeunes enlevés. Plus de 340 Palestiniens ont été arrêtés ces derniers jours, dont deux-tiers appartiennent au Hamas, qu'Israël accuse d'être derrière l'enlèvement des trois jeunes hommes. Le président palestinien Mahmoud Abbas a pour sa part appelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à "condamner ces meurtres de sang-froid".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le port du masque devrait être levé le 1er juillet en extérieur et maintenu à l'intérieur, selon Jérôme Salomon

"Je ne m’arrêterai jamais de parler" : les confidences de Mila dans Sept à Huit

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.