Le producteur Harvey Weinstein accusé de harcèlement sexuel : le scandale qui secoue Hollywood

Le producteur Harvey Weinstein accusé de harcèlement sexuel : le scandale qui secoue Hollywood

ACCUSATIONS - Harvey Weinstein, l’un des producteurs les plus puissants d’Hollywood, a été accusé d’harcèlement sexuel par plusieurs femmes, dont des actrices vedettes, dans une enquête du New York Times. Il s’est mis en "congé" de ses activités.

Gangs of New York, Shakespeare in love… Harvey Weinstein, l’un des producteurs les plus puissants d’Hollywood, a déclaré se mettre en congé de ses activités à la suite d'accusations de harcèlement sexuel. Il en a également profité pour présenter ses excuses, après la révélation de l’affaire par le New York Times.

Plusieurs femmes, dont les actrices Ashley Judd et Rose McGowan, expliquent qu’il aurait tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d’avoir promis des aides à leur carrière contre des faveurs sexuelles. Le quotidien new-yorkais avance qu’au moins huit accords amiables ont été passés avec des victimes supposées.

Toute l'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Lire aussi

Actrices, mannequin, assistantes, employée

Ashley Judd décrit notamment qu’il l’avait fait monter dans sa chambre pour un petit-déjeuner de travail, il y a 20 ans. En peignoir, il lui aurait demandé s’il pouvait la masser ou si elle pouvait le regarder prendre une douche. "Comment puis-je sortir de la chambre sans m’aliéner Harvey Weinstein ?", dit-elle s’être demandée, se sentant "paniquée, piégée".

Le New York Times révèle aussi qu’en 1997, Rose McGowan a passé un accord à l’amiable de 100.000 dollars avec le producteur, après un incident dans une chambre d’hôtel lors du festival Sundance. Agée de 23 ans, elle venait de rencontrer le succès dans le film d’horreur Scream. Sur Twitter, elle a diffusé un message : "Les femmes se battent. Et à tous les hommes : faites face. Nous avons besoin que vous soyez nos alliés."

Des assistantes, une employée de sa société et la mannequin italienne Ambra Battilana ont également eu à faire face au comportement déviant d’Harvey Weinstein, selon les journalistes. 

Lire aussi

J’ai grandi dans les années 60-70, quand toutes les règles sur le comportement et les lieux de travail étaient différentes- Harvey Weinstein

Le producteur, également co-fondateur de Miramax (Pulp Fiction) avec son frère Bob et récompensé plusieurs fois à Cannes ou aux Oscars, a diffusé un communiqué pour s’excuser. "Je réalise que la façon dont je me suis comporté avec des collègues par le passé a causé beaucoup de douleur, et je m’en excuse sincèrement. Mon chemin sera maintenant d’apprendre à me connaître et maîtriser mes démons".

Il affirme vouloir "prendre congé de (sa) société et de (s’) occuper de ce problème en priorité". "J’ai grandi dans les années 60-70, quand toutes les règles sur le comportement et les lieux de travail étaient différentes", se défend-il. 

Il veut militer contre les armes à feu et réaliser un film sur Donald Trump

Une de ses avocates le décrit comme "un vieux dinosaure qui apprend de nouvelles manières" et indique en parallèle que plusieurs accusations du New York Times sont "totalement fausses". Un autre pointe un article "saturé d’affirmations fausses et diffamatoires". Une plainte contre le quotidien serait en préparation.

Marié depuis 15 ans à la créatrice de mode Georgina Chapman, ce démocrate engagé (il avait notamment soutenu Hillary Clinton pour la présidentielle) affirme qu’il va désormais "canaliser sa colère" en militant contre le lobby des armes à feu et en réalisant un film sur Donald Trump.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : bond "préoccupant" à 183 cas au Danemark

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.