Purge en Arabie saoudite : les ministres et les princes détenus dans un hôtel 5 étoiles (mais pas logés dans les chambres)

DirectLCI
PRISON DORÉE - Les princes et les anciens ministres saoudiens arrêtés lors de la grande purge ce week-end sont actuellement entendus dans l'un des hôtels les plus luxueux de la capitale. Les détenus ne seraient toutefois pas logés dans de luxueuses chambres mais rassemblés dans une immense salle de banquet convertie en dortoir commun.

C'est probablement la prison la plus luxueuse dont on pourrait rêver. Un palace style Second Empire 5 étoiles, dont le domaine s'étend sur une vingtaine d'hectares. Depuis ce week-end, l'hôtel Ritz-Carlton a pourtant des allures de prison fortifiée. Plusieurs dizaines d'hommes influents dans le pays, des princes, des ex-ministres, mais aussi des milliardaires et des hommes d'affaires sont détenus entre ses murs pour y être interrogés par les autorités.

Les détenus couchés à même le sol ?

Une bastille dorée, digne de la Cathédrale de Pablo Escobar, mais dont les chambres et les suites royales semblent pourtant inaccessibles. Une courte vidéo de quelques secondes partagée par le site du New York Times montre en effet des hommes allongés dans la promiscuité sur des matelas posés à même le sol et surveillés par des gardes en armes. 


Il s'agirait de l'une des plus grandes salles de réception de l'hôtel, d'une capacité de 2000 personnes, convertie en dortoir pour l'occasion. Difficile en revanche de connaître l'identité des hommes qui apparaissent sur cette vidéo. Difficile également de savoir s'il s'agit d'une forme d'humiliation imposée par le régime à ces gêneurs ou bien si les 500 chambres ne suffisaient pas à loger tout le monde. Les clients normaux de l'hôtel auraient en tout cas été contraints de déserter les lieux ce week-end.

La purge a été organisée ce week-end, aussi brutale que massive et plusieurs dizaines de personnalités ont été arrêtées. Elle  a été orchestrée après l'ouverture d'une enquête par la commission anticorruption. Elle renforce le pouvoir du prince héritier Mohammed benSalmane, fils du roi Salmane, âgé de 81 ans.

Un palace où a logé Nicolas Sarkozy

Ironiquement, c'est cet hôtel qui a accueilli il y a deux semaines un forum mondial sur l'avenir de la monarchie, baptisé Future Investment Initiative. Lors de ce "Davos du désert" les personnes les plus influentes de la finance mondiale et d'anciens responsables politiques de nombreux pays étaient présents, dont Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde ou encore Tony Blair.


Lors de cet événement, le prince héritier, qui a récemment ouvert aux femmes le droit de conduire et de se rendre dans certains stades, avait affirmé depuis le même hôtel sa volonté de réformer le pays et de lutter contre les idées extrémistes. Il n'aura fallu qu'une quinzaine de jours pour que sa volonté soit exercée au même endroit.

Plus d'articles

Sur le même sujet