Pussy Riot : "Nous appelons au boycott des JO de Sotchi"

Pussy Riot : "Nous appelons au boycott des JO de Sotchi"

DirectLCI
INTERVIEW – Récemment amnistiées par Vladimir Poutine et libérées, les membres du groupe punk russe Pussy Riot entendent poursuivre leur engagement. Deux d'entre elles, Maria Alyokhina and Nadezhda Tolokonnikova, expliquent à metronews leurs nouveaux projets, dont Zona Prava ("Zone de justice"), et réagissent aux prochains Jeux olympiques de Sotchi.

Quand votre nouveau mouvement de défense des droits de l'homme va-t-il être lancé ?
Maria Alyokhina : Notre organisation baptisée Zona Prava ("Zone de justice) sera officiellement enregistrée fin janvier. Mais avant cela, un site Internet sera lancé et toutes les informations seront diffusées sur les réseaux sociaux.

Quelles seront les premières actions de Zona Prava ?
Maria Alyokhina : Les toutes premières seront consacrées à des personnes avec lesquelles nous avons des liens particuliers : les femmes condamnées qui ont dévoilé aux militants des droits de l'homme ce qui se passe dans les camps de prisonniers. Elles sont victimes de répression, et notre premier but est de les protéger juridiquement. Il s'agit notamment de plaintes et de poursuites contre différentes autorités locales et judiciaires.

L'ex-oligarque et opposant à Vladimir Poutine Mikhail Khodorkovsky a lui aussi été gracié et libéré. Allez-vous collaborer avec lui ?
Nadejda Tolokonnikova : C'est possible. Cette éventualité est toujours à l'ordre du jour, mais pour le moment nous ne pouvons rien dire de concret. Sa réponse à notre proposition de collaboration est confidentielle.

Les Pussy Riot vont-elles se produire à nouveau sur scène ?
Nadejda Tolokonnikova : Le collectif existe toujours et continuera à exister. Les Pussy Riot produisent des morceaux et des vidéos, mais ont cessé depuis longtemps d'être un groupe. C'est devenu un mouvement social, qui va continuer à évoluer à l'avenir.

Les Jeux olympiques d'hiver se déroulent le mois prochain en Russie. Allez-vous les boycotter ?
Nadejda Tolokonnikova : Oui, en tant que citoyennes russes, nous boycotterons les Jeux. Nous allons aussi appeler tous les citoyens opposés à la politique du gouvernement actuel, ainsi que les entreprises et les représentants étrangers, à boycotter l'événement.

Plus d'articles

Sur le même sujet