"Qu'est-ce que vous avez à perdre" ? Trump annonce être sous hydroxychloroquine à titre préventif

Trump indique qu'il est sous hyrdroxychloroquine
International

TRAITEMENT - Le président américain a indiqué qu'il prenait le médicament depuis une semaine et demie, assurant toutefois n'avoir "aucun symptôme" du Covid-19.

Il explique en prendre à titre préventif. Le président américain Donald Trump a révélé lundi qu'il prenait de l'hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme dont l'éventuelle efficacité contre le coronavirus n'a pas été démontrée rigoureusement à ce stade.

"J'en prends depuis une semaine et demie (...) J'entends beaucoup de choses extraordinairement positives" sur ce médicament, a déclaré le président américain à la surprise générale lors d'un échange avec les journalistes. "Vous connaissez l'expression : qu'est-ce que vous avez à perdre ?", a-t-il ajouté, revendiquant une utilisation à titre préventif.  "Je prends un comprimé par jour. A un certain moment, j'arrêterai", a-t-il encore dit.

A LIRE AUSSI

>> Deux nouvelles études concluent à l'inefficacité de l'hydroxychloroquine

>> Trump accusé d'avoir des intérêts chez Sanofi

>> Comment le coronavirus montre les faiblesses du système de santé américain

En vidéo

Donald Trump traité à l'hydroxychloroquine : "À titre préventif, ça n'a aucun sens", souligne le Dr Kierzek

Un traitement inefficace selon une récente étude américaine

Les autorités sanitaires canadiennes et américaines ont pourtant mis en garde fin avril contre l'utilisation en dehors d'essais cliniques supervisés de cet antipaludéen pour prévenir une infection au nouveau coronavirus ou la traiter. "Cela ne va pas me faire de mal", a insisté Donald Trump. "C'est utilisé depuis 40 ans pour le paludisme (...) Beaucoup de médecins en prennent", a-t-il encore assuré. Le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs affirmé qu'il n'avait "aucun symptôme" du Covid-19. Il a précisé qu'il était testé très régulièrement et que tous ses tests jusqu'ici avaient été négatifs.

Dans la soirée, le médecin de la Maison Blanche Sean Conley a confirmé qu'après de "nombreuses discussions" avec le milliardaire républicain, il avait été conclu que "les avantages potentiels de ce traitement l'emport(aient) sur les risques relatifs". L'hydroxychloroquine et la chloroquine sont utilisées depuis des années pour traiter le paludisme, certaines maladies auto-immunes, comme le lupus, et la polyarthrite rhumatoïde.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Selon une étude publiée il y a dix jours dans le New England Journal of Medicine, l'administration d'hydroxychloroquine n'a ni amélioré ni détérioré de manière significative l'état de patients gravement malades du coronavirus. Financée par les Instituts de santé américains (NIH), l'étude d'observation a été conduite sur des malades du Covid-19 admis dans les services d'urgence des hôpitaux New York-Presbyterian Hospital et Columbia University Irving Medical Center.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent