Royaume-Uni : la police de Birmingham prête à accueillir des femmes en burqa

Royaume-Uni : la police de Birmingham prête à accueillir des femmes en burqa

MINORITÉS VISIBLES - Dans le cadre de son programme intitulé "booster la diversité", la police de Birmingham souhaite recruter des personnes issues des minorités, y compris les femmes vêtues du voile intégral si elles souhaitent se porter candidates.

34 kilomètres nous séparent du Royaume-Uni. Mais en termes de politique d'intégration, on croirait vivre sur deux planètes différentes. Alors que la France sort d'un mois d'août consacré à vitupérer ou à soutenir le port du "burkini" sur les plages, la police britannique se déclare prête à accueillir des femmes portant la burqa dans ses rangs. En effet, la police du comté de West Midlands, à Birmingham, a lancé le 1er septembre une campagne de recrutement intitulée "booster la diversité". Les personnes issues des minorités sont vivement invitées à candidater, y compris les femmes musulmanes portant la burqa, ce voile intégral d'origine afghane masquant le regard par un voile ou une grille. Le hijab, simple foulard couvrant les cheveux, est autorisé depuis une dizaine d'années dans les commissariats de cette métropole du centre du pays.

"Nous aurions besoin de reconsidérer nos propres règles et sensibilités culturelles. Il est clair que nous ne sommes pas opposés à la burqa. Actuellement, nous n’avons pas eu de demandes de recrues à la porter, mais si une telle requête avait lieu ce serait à prendre en considération", a déclaré le chef de police David Thompson au Daily Mail

6000 personnes issues de l'immigration auraient postulé, pour 1000 postes vacants seulement, selon France Info

 La police des Midlands a été récompensée récemment pour avoir mis en place l'un des programme britanniques les plus efficaces (7e sur 50) du projet national "Black and minority ethnic". Ce plan vise à aider les Britanniques issues de l'immigration à s'"inclure" dans la poupulation en travaillant dans le service public. 

Le Royaume-Uni croit en une favorisation de l'intégration par la liberté la plus totale de pratiquer sa religion dans l'espace public. Cette culture dite "multi-culturaliste" (ou "communautariste" pour ses détracteurs) s'oppose au principle fondamental de la laïcité en France. Pour sa part, l'Hexagone cultive en effet depuis la Loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905 un strict principe d'intégration des personnes immigrées par leur "assimilation" à la population dite "de souche". 

En atteste la polémique sur l'interdiction des "signes ostentatoires" religieux dans les établissement scolaires en 2004 ou la loi anti-burqa de 2010. Et, plus récemment, sur le burkini, où "même" une tenue de bain intégrale ne masquant pas le visage a mis le feu aux poudres dans tout le pays. 

Lire aussi

    VIDEO. Laïcité au travail : "Ne mélangeons pas un voile sur la tête avec une burqa intégrale" :

    En vidéo

    VIDEO. Laïcité au travail : "Ne mélangeons pas un voile sur la tête avec une burqa intégrale"

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

    Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

    EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

    Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

    Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.