Quand le pape François rend une visite surprise à d'anciennes prostituées

International
SURPRISE - Le pape François a rendu visite à vingt anciennes prostituées, dans le cadre du "vendredi de la miséricorde".

Voilà bien une visite à laquelle ces vingt anciennes prostituées ne s'attendaient pas ! Ce vendredi 12 août, le pape François les a surprises en venant frapper à la porte de l'appartement où elles sont accueillies à Rome.

Ces femmes ont pu discuter pendant une heure avec le souverain pontife. Le groupe était composé de sept Nigérianes, six Roumaines, quatre Albanaises, une Tunisienne, une Ukrainienne et une Italienne, âgées d'une trentaine d'années en moyenne.

"Crime contre l'humanité"

C'est dans un communiqué que le Vatican a annoncé la nouvelle. Le pape argentin a régulièrement dénoncé le trafic d'êtres humains derrière une grande partie de la prostitution comme un "crime contre l'humanité".

Rescapées des réseaux de traite des femmes après avoir "toutes subi de graves violences physiques et avoir été placées sous protection", ces femmes sont aujourd'hui hébergées par une association catholique dans un appartement dans le nord de la capitale italienne.

"Vendredi de la miséricorde"

Cette visite s'inscrit dans le cadre du "vendredi de la miséricorde", par lequel le pape entend mener chaque mois une visite privée solidaire, pendant la durée du Jubilé de la miséricorde .

Il est ainsi allé à la rencontre de toxicomanes, de vieux prêtres, de réfugiés, de personnes souffrant de maladies mentales, de personnes en état végétatif, le plus souvent à Rome ou dans les environs. En juillet, il avait dédié son "vendredi de la miséricorde" aux enfants d'un hôpital de Cracovie, après avoir prié à l'ancien camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau.

A LIRE AUSSI
>> 
Le pape François refuse d'associer islam et violence, la droite réac en perd son latin
>> 
Le Pape ramène 12 migrants de son voyage à Lesbos
>> 
Contre le virus Zika, l'avortement est un "crime" pour le pape François

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter