Quand Microsoft traduit "Arabie saoudite" par "Daech"...

Quand Microsoft traduit "Arabie saoudite" par "Daech"...

BAD DAY - En recherchant la traduction de "Daech" sur Bing, les Saoudiens ont eu la mauvaise surprise de découvrir que la réponse était "Arabie saoudite". On a frôlé l'incident diplomatique.

Rien de tel pour se mettre à dos tous les Saoudiens que de traduire "Arabie saoudite" par "Daech". C'est ce qui est arrivé au service de traduction Bing, propriété de Microsoft. Ce "bug" a été rapidement repéré sur les réseaux sociaux, le 25 août dernier, et a provoqué la colère de nombreux internautes, Saoudiens ou non. Messages indignés, appels à boycotter Bing... l'amalgame entre la monarchie pétrolière et le groupe Etat islamique ne passe pas.

En cause : le crowdsourcing. Le système de traduction de Bing est basé sur les suggestions faites par les internautes eux-mêmes. Et si près d'un millier de personnes font la même traduction d'un mot, Bing le prend pour comptant.

Message d'erreur et plates excuses

Le 30 août, lorsque l'on cherchait à traduire "Daech" de l'arabe vers l'anglais ou le français, on tombait sur ce message : "Nous faisons face à quelques problèmes techniques. Rafraîchissez la page ou réessayez plus tard", rapporte L'Orient-Le Jour. Car pour modifier cette erreur de traduction, Bing doit intervenir manuellement.

Selon The Guardian, le vice-président de Microsoft en Arabie saoudite Mamdouh Najjar, a été contraint de présenter des excuses publiques : "Je m'excuse personnellement, en tant qu'employé de la compagnie (Microsoft), auprès du peuple saoudien honorable et de l'Arabie saoudite qui nous est très chère, pour cette erreur non-intentionnelle."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

EN DIRECT - Vaccination : la HAS ne recommande plus le rappel avec Moderna

Cédric Jubillar dans le bureau des juges : les derniers éléments de l'enquête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.