Quatre questions sur l'attentat contre une synagogue et un kebab à Halle

International

TERRORISME - Deux personnes ont été tuées et deux autres grièvement blessées mercredi à Halle en Allemagne dans un attentat à l'arme à feu contre une synagogue. On fait le point sur ce que l'on sait sur cet attentat antisémite.

Une "attaque antisémite" probablement perpétrée par un sympathisant de la mouvance "d'extrême droite". La ville de Halle, dans l'est de l'Allemagne, est en deuil ce mercredi soir. Un attentat à l'arme à feu s'est en effet déroulé contre une synagogue, en plein Yom Kippour. Voici ce que l'on sait sur cet attentat.

Voir aussi

Que s'est-il passé ?

C'est en milieu de journée que l'attaque a débuté, quand un individu a tenté de pénétrer dans la synagogue du quartier Paulus, à Halle, dans l'est de l'Allemagne. Tout sauf un hasard du calendrier : les fidèles étaient réunies en ce jour de Yom Kippour, une fête religieuse juive. Environ "70 à 80 personnes", a indiqué le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, étaient présents dans le lieu de culte. "Nous avons vu à travers la caméra de notre synagogue qu'un agresseur lourdement armé, avec un casque en acier et un fusil, a tenté d'ouvrir nos portes", a-t-il témoigné. 

N'y parvenant pas, il s'est ensuite éloigné et s'en est pris cette fois à un petit restaurant turc de kebabs. Il a d'abord lancé une grenade qui a explosé contre la porte avant de tirer à l'intérieur. "L'homme a tiré au moins une fois, l'homme qui était assis derrière moi a dû mourir. Je me suis caché dans les toilettes et j'ai verrouillé la porte", a raconté un des clients, Conrad Rössler, sur la chaîne d'information NTV.

Quel bilan ?

"Deux personnes ont été tuées à Halle, selon les premières constatations", a annoncé la police allemande sur Twitter. Toujours selon la police, il s'agit d'une femme et d'un homme. Deux autres personnes ont été grièvement blessées par balle. Elles ont été admises à l'hôpital universitaire de la ville.

Que sait-on du suspect ?

Sur une vidéo amateur reprise par de nombreux médias et montrant manifestement un extrait de l'assaut, on observe un homme casqué, habillé en kaki et muni d'une ceinture de munitions, d'apparence calme. On le voit tirer au fusil d'assaut en pleine rue, à proximité d'une voiture. Il s'effondre ensuite, atteint manifestement par des tirs de la police, et reste quelques secondes à terre, avant de remonter dans le véhicule et de partir. 

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, le suspect serait Stephan B., âgé de 27 ans et originaire de Saxe-Anhalt. Il été blessé et "soigné", selon un porte-parole de la police locale.

Que voit-on sur la vidéo de l'attaque ?

L'auteur présumé a lui-même filmé la fusillade et diffusé la vidéo sur une plateforme internet, a indiqué le site SITE, spécialisé dans la surveillance des organisations terroristes. Dans cette vidéo de 35 minutes, également visionnée par l'AFP, cet homme, crâne rasé, le visage juvénile, se lance dans une diatribe antisémite. Il affirme en anglais notamment que "l'Holocauste n'a jamais existé" et considère que les Juifs sont à l'origine de tous les problèmes. On le voit tenter d'entrer dans la synagogue en tirant dans la porte, puis abattre une passante dans le dos au hasard dans la rue. Il essaie ensuite de poser un engin explosif artisanal dans une porte de l'édifice religieux, sans parvenir à le faire fonctionner. On le voit aussi tirer sur un client du restaurant turc à bout portant.

"Nous avons fait au plus vite pour retirer ce contenu, et nous suspendrons tous les comptes qui posteront ou reposteront des images de cet acte abominable", a indiqué une porte-parole de Twitch, la plateforme sur laquelle le suspect a diffusé son attaque.

Lire et commenter