Que sait-on de MOAB, la "mère de toutes les bombes" qui aurait tué 90 soldats de Daech ?

DirectLCI
BOOM - Les Etats-Unis avaient annoncé jeudi avoir utilisé en Afghanistan leur plus puissante bombe non-nucléaire. L’engin aurait visé une "série de grottes" de Daech dans la province de Nangarhar et aurait tué au moins 90 combattants de l'EI selon les autorités afghanes. Testée pour la première fois en 2003, que sait-on de cette bombe dévastatrice ?

Le Pentagone a annoncé jeudi que les Etats-Unis avaient utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan. Selon CNN, l’engin aurait visé une "série de grottes" de Daech dans la province de Nangarhar (est de l'Afghanistan), où un soldat américain a été tué dans une opération contre les djihadistes le week-end dernier. 


Selon le porte-parole du Pentagone Adam Stump, c'est la première fois de l'histoire que les forces américaines utilisent ce type de bombe dans des combats. L'engin a été largué depuis un avion de transport. Les autorités afghanes ont affirmé samedi matin qu'au moins 90 combattants de Daech ont été tués. Le précédent bilan annonçant la mort d'une trentaine de djihadistes avait été démenti par l'EI i via son organe de propagande Amaq. Mais selon Esmail Shinwar, gouverneur du district de Achin, fief de Daech dans la province du Nangarhar, "au moins 92 combattants de l'EI ont été tués" par cette bombe hors-norme. "Trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l'attaque ont été détruits" a-t-il assuré. 


Surnommée MOAB pour "Mother Of All Bombs" (la "mère de toutes les bombes"), que sait-on précisément de cette arme ? La GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast Bomb, est une bombe thermobarique, également appelée "bombe à vide". Elle est remplie de combustible sous forme gazeuse ou liquide, qui s’enflamme au contact de l’oxygène. La bombe, guidée par satellite et pesant près de 9,5 tonnes, est particulièrement efficace pour éliminer les hommes cachés dans un abri, grâce notamment à ses deux explosions successives. Elle développe l'équivalent de 11 tonnes de TNT à partir d'un explosif de 8 tonnes, soit environ 11.000 bâtons de dynamite.

Testée pour la première fois en 2003

Conçue pour être utilisée pendant la guerre en Irak, la "MOAB" a été testée pour la première fois le 12 mars 2003, dans la base aérienne d’Eglin, en Floride. Elle avait été larguée de l'arrière d'un avion de transport C-130 et son explosion avait soulevé un immense nuage de débris très haut dans le ciel, mais pas à la manière d'un "champignon" nucléaire, avait indiqué un responsable du Pentagone à l’époque. 

Si 20 exemplaires existent dans le monde, l’armée américaine en possède 16. Si elle fait partie des bombes non nucléaires les plus puissantes du monde, son impact est bien moindre à la plus petite bombe nucléaire de l'arsenal américain. A titre de comparaison, cette dernière est 30 fois plus puissante que la "MOAB".


En septembre 2007, les Russes avaient effectué un test grandeur nature de leur bombe thermobarique, quatre fois plus puissante que la MOAB. Ils l’avaient ainsi surnommé « le Père de toutes les bombes », en réponse aux Américains.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter